Dans l'actualité récente

Coupe du monde 2018 : outre le France-Pays-Bas, quels autres matches faut-il suivre ?

Voir le site Téléfoot

Brésil-Croatie : Neymar offre la victoire à la Seleçao
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-31T14:47:11.406Z, mis à jour 2017-08-31T14:47:11.328Z

L'Equipe de France joue gros ce jeudi soir en vue de la qualification pour la prochaine Coupe du monde. Mais elle n'est pas la seule. En Europe ou dans d'autres zones.

Si nos yeux seront bien évidemment rivés sur le France-Pays-Bas prévu ce jeudi soir, d'autres matches des qualifications pour le Mondial en Russie vaudront leur pesant d'or. On en a sélectionné trois.

Bulgarie-Suède : le leader du groupe A en déplacement

Avec quatre victoires, un nul et une seule défaite en six sorties dans le groupe A, la Suède présente le même bilan que l'Equipe de France, qu'elle a battue chez elle en juin dernier. Les Scandinaves sont même devant grâce à une différence de buts supérieure à celle des Bleus (+8 contre +6). Mais ils ont un calendrier moins favorable, notamment trois déplacements à gérer à commencer par celui en Bulgarie, quatrième du classement avec 9 points au compteur. On suivra donc le duel à distance avec la France, qui reçoit trois fois pour sa part.

Uruguay-Argentine : un choc déjà décisif pour Jorge Sampaoli

Pour son premier match officiel à la tête de la sélection argentine, Jorge Sampaoli s'offre une affiche alléchante : un choc sur la pelouse de l'Uruguay. Il revêt une importance d'autant plus particulière que l'Albiceleste est loin d'avoir assuré sa place dans la prochaine Coupe du monde. C'est même le contraire : actuellement cinquièmes de la zone Amérique du Sud, donc barragistes, les Argentins n'ont plus vraiment le droit de perdre alors qu'ils restent sous la menace de l'Equateur (qui pointe à deux points). Une victoire dans le Clasico face à l'Uruguay redonnerait du baume au cœur aux supporters et de la confiance à un groupe revigoré depuis l'arrivée de Jorge Sampaoli, qui a fait des choix forts.

Brésil-Equateur : pour le plaisir de voir Neymar

A la faveur de ses 10 succès glanés en 14 rencontres, le Brésil est déjà largement qualifié pour la Coupe du monde 2018, tout le contraire de l'Equateur, qui peut toujours rêver à une participation en Russie. Mais les Equatoriens devront se défaire de Neymar, auteur de 6 buts en 7 matches de qualification et dans une forme olympique depuis son arrivée cet été au PSG. La pépite de la Seleçao, plus que jamais lancé sur la route du Ballon d'Or, aura l'occasion de parfaire un peu plus ses statistiques sous le maillot de sa sélection.