Coupe du Monde 2018 : des précisions sur l’arbitrage vidéo

Voir le site Téléfoot

Arbitrage vidéo France Espagne
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-04-10T13:47:23.978Z, mis à jour 2018-04-10T13:47:24.889Z

Comme nous vous en parlions il y a quelques semaines, la Coupe du Monde en Russie sera la première à faire appel à l’assistance vidéo. Ce mardi, des précisions ont été apportées sur son utilisation.

D’ici quelques semaines, la Coupe du Monde 2018 commencera. Cette édition sera historique sur un point bien précis : pour la première fois de l’histoire les arbitres seront aidés dans leurs décisions par l’assistance vidéo. La FIFA a apporté des détails sur l’arbitrage vidéo qui sera utilisé au cours des 64 rencontres de la compétition.


Les arbitres assistants vidéo présents à Moscou, peu importe le lieu du match

Suite à l’annonce mi-mars de l’officialisation du VAR lors du Mondial (assistance vidéo à l’arbitrage), le public était en attente de plus de détails sur son utilisation pendant l’épreuve (14 juin – 15 juillet). Ce mardi, plusieurs informations ont été communiquées par la FIFA. Premièrement, une équipe d’arbitres assistants vidéo soutiendra le trio arbitral  au cours de toutes les rencontres de la Coupe du Monde.

Ces assistants seront localisés dans une salle de régie vidéo centralisée située à Moscou pour toutes les rencontres jouées dans n’importe lequel des 12 stades russes. Les communications se feront par un système de radio sophistiqué entre l’arbitre de champ et ses assistants vidéo qui seront 4 arbitres FIFA de très haut niveau (accompagnés de 4 techniciens vidéo qui choisiront les angles vidéo à étudier).



L’arbitre assistant vidéo ne prend aucune décision

Malgré l’aide d’autres arbitres en régie, les décisions seront exclusivement prises par le trio arbitral présent dans le stade, l’avis des assistants vidéo ne sera que consultatif afin de soutenir l’arbitre de champ. Ainsi sur les buts, les pénalties, les exclusions et pour déterminer l’identité d’un joueur à sanctionner la décision finale reviendra toujours aux arbitres officiels des matches.

Enfin, le dernier point expliqué par la FIFA concerne les spectateurs. Afin qu’ils puissent obtenir une rapide et claire compréhension des décisions arbitrales suite à l’utilisation du VAR, des messages explicatifs seront diffusés sur les écrans géants des stades ainsi qu’à la télévision pour que tous soient informés rapidement.

Archive /France - Espagne en mars 2017 : Le but d'Antoine Griezmann invalidé grâce au VAR :