Coupe du monde Brésil-Chili : Les 3 raisons de parier sur la Seleção

Voir le site Téléfoot

error
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-06-28T07:31:00.000Z, mis à jour 2014-06-28T07:37:38.000Z

Samedi, à 18h00 sur TF1, le Brésil affronte le Chili pour le premier match des huitièmes de finale. Le Brésil est le grandissime favori de cette rencontre. La rédaction de Téléfoot.fr vous explique pourquoi en trois raisons.

Le premier huitième de finale de cette Coupe du monde sera 100% sud-américain. Le Brésil, premier du Groupe A, affronte le Chili, deuxième du Groupe B. Lors du premier tour, le Brésil a battu la Croatie (3-1), le Cameroun (4-1) et a fait match nul contre le Mexique (0-0). De son côté, le Chili a battu l'Australie (3-1) puis l'Espagne (2-0) avant de s'incliner contre les Pays-Bas (0-2).

Le Brésil invaincu à domicile depuis 2002
Premier argument en faveur du Brésil : son invincibilité à domicile. La dernière défaite de la Seleção sur ses terres remonte au 21 août 2002. Le Paraguay s'était imposé 1-0 à Fortaleza.

De plus, le Brésil n'a jamais perdu à domicile contre le Chili : 20 victoires et 6 matches nuls. Le Brésil domine d'ailleurs largement les confrontations entre les deux équipes avec 48 victoires, 13 nuls et seulement 7 défaites.

Et le Chili n'a plus battu le Brésil depuis le 15 août 2000, lors d'un match des éliminatoires de la Coupe du monde 2002, joué à Santiago du Chili.

En Coupe du monde, le Brésil bat toujours le Chili
Autre argument en faveur du Brésil : les Auriverde ont toujours battu le Chili en Coupe du monde : une victoire 4-2 en demi-finale de la Coupe du monde 1962, jouée au Chili, puis deux succès en huitièmes de finale : 4-1 en 1998 et 3-0 en 2010. Le Brésil aura donc l'avantage psychologique.

Neymar est en grande forme
Dernière raison de miser sur le Brésil : Neymar. Le jeune attaquant brésilien a inscrit quatre buts lors du 1er tour avec deux doublés (contre la Croatie et le Cameroun). Et lorsque Neymar marque, le Brésil ne perd jamais (11 victoires et un nul).

Pour le moment, seul Guillermo Ochoa, le gardien du Mexique, est parvenu à lui résister. Mais pour ça, Ochoa a dû réaliser le match de sa vie. Quant à Claudio Bravo, le portier du Chili et futur équipier de Neymar au Barça, il a déjà concédé trois buts lors du premier tour.