Dans l'actualité récente

Coupe du monde : Et si l’Angleterre ne participait pas au Mondial ? [Vidéo]

Voir le site Téléfoot

RTS16XZ5
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2018-03-07T16:29:55.117Z, mis à jour 2018-03-07T16:42:25.204Z

La question peut paraître surprenante mais elle mérite d’être posée. Suite à des tensions politiques entre la Russie et l’Angleterre, le ministre des Affaires étrangères anglais a évoqué cette idée.

Tout a commencé avec une histoire d’espionnage. Et oui on vous assure qu’indirectement cela est lié au monde du football. En fin de semaine dernière un père de 66 ans et sa fille ont été retrouvés entre la vie et la mort à plus d’une centaine de kilomètres au sud-ouest de Londres. La situation de cet homme, un ancien espion russe, travaillant pour les services secrets anglais a créé des tensions entre l’Angleterre et la Russie. A tel point que le ministre des Affaires étrangères évoque une absence de la sélection des Trois Lions lors du Mondial.


« Il sera difficile de voir le Royaume-Uni participer à la Coupe de monde »

L’homme en question se nomme Sergueï Skripal. Il avait été colonel des services des renseignements russes avant de collaborer avec l’Angleterre à la fin des années 90. En 2004, il était condamné pour haute trahison. Selon la police, sa fille et lui auraient été exposés à « une substance inconnue ».

Alors qu’aucun suspect n’a été interpellé, ou que la piste criminelle est l'une des options, le ministre des Affaires étrangères Boris Johnson semble cependant pointer du doigt la Russie dans ces déclarations allant même jusqu’à remettre en cause la participation de l’Angleterre à la Coupe du Monde 2018 : « Il serait difficile de voir le Royaume-Uni participer à cet événement de façon normale. »


Une absence de l’Angleterre est-elle crédible ?

A première vue non, mais malheureusement dans l’histoire du football, la politique s’est souvent invitée. Rappelons toutefois que le règlement de la FIFA ne tolère pas d’ingérence d’un état dans les affaires d’une Fédération. Et si le gouvernement anglais venait à interdire à sa sélection de se rendre en Russie cela  exposerait les Britanniques à des sanctions futures de la part de la Fédération Internationale de Football qui pourrait prendre la forme de lourdes sanctions économiques mais aussi en termes d’interdiction de participation à certaines compétitions.

Et si ce scénario improbable se produisait, on peut imaginer que ce serait l’un des barragistes européens qui reprendrait la place des coéquipiers d’Harry Kane et Raheem Sterling pour jouer en Russie. L’Italie, grand absent de la Coupe du Monde, et barragiste le mieux classé au classement FIFA pourrait alors finalement prendre part à la compétition. Mais on en est encore très loin.




en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football, Equipe d'Italie de Football