Coupe du Monde : L'incroyable tatouage du Chilien Mauricio Pinilla

Voir le site Téléfoot

Mauricio Pinilla - Chili
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-01T13:40:00.000Z, mis à jour 2014-07-01T13:48:12.000Z

Face au Brésil, le Chilien Mauricio Pinilla a failli offrir la victoire à son pays, dans les toutes dernières secondes de la prolongation, samedi soir. Malheureusement pour lui, le cuir a trouvé la transversale. Une action qui restera à jamais gravée sur la peau du joueur.

Samedi soir, Belo Horizonte. Le Brésil et le Chili croisent le fer pour le premier huitième de finale de cette Coupe du Monde. Au terme du temps règlementaire, aucune des deux sélections ne parvient à prendre l'avantage, 1-1. Mauricio Pinilla, le joueur de Cagliari, entre sur le terrain, et à la toute fin de la prolongation, il pense offrir la qualification à son équipe. D'une frappe limpide, il trouve finalement la transversale de Julio Cesar. Une action que vous pouvez (re)découvrir en vidéo, à partir de 3 minutes 15 :

« A un centimètre de la gloire »
A jamais, le ballon aura donc laissé sa trace sur la transversale de Julio Cesar. Mais cette action aura également laissé son empreinte sur la peau de Pinilla. En tant que mordu de tatouage qu'il est, Mauricio Pinilla a voulu garder en lui cette action qui aurait pu chambouler l'histoire de cette Coupe du Monde. Quelques jours seulement après l'élimination du Chili, le joueur de Cagliari est allé se faire tatouer l'action, qui représente le ballon cognant la transversale de Julio Cesar. Sur ce dessin, figure également la mention « A un centimètre de la gloire », qui prend tout son sens dans le contexte de la rencontre.

ÍDOLO: MAURICIO PINILLA (@pinigol51) se tatuó el travesaño del partido #BRA - #CHI (Fotos vía @conejosanchez23 ) pic.twitter.com/yRUC454iRP

— Christian Pino L. (@christianpino) 1 Juillet 2014

Otra de Pinilla. pic.twitter.com/kQmNFmuBFr

— Marcelo Amigo S (@conejosanchez23) 1 Juillet 2014

L'attaquant aurait également pu se faire tatouer son tir au but loupé, mais il ne l'a logiquement pas fait. En tout cas, son geste est un beau moyen de rendre hommage à son pays.