Coupe du Monde : Lionel Messi, l'énigme avant le Mondial

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-06-10T11:28:00.000Z, mis à jour 2014-06-10T11:39:04.000Z

A six jours du premier match de l'Argentine face à la Bosnie à la Coupe du Monde, Lionel Messi débarque au Brésil sans aucune certitude. Entre blessures, problèmes avec la justice et saison en demi-teinte, la Pulga peut-elle réaliser un grand Mondial ?

Janvier 2014. Après avoir remporté quatre Ballon d'Or® de suite, Lionel Messi abandonne son précieux sésame à son éternel rival, Cristiano Ronaldo. Comme un symbole, le joueur star du FC Barcelone n'est plus considéré comme le meilleur joueur du monde. Après un début maussade, sa saison va de mal en pis. La Pulga se blesse, son club ne gagne aucun trophée. A quelques jours du début de la Coupe du Monde, Lionel Messi arrive au Brésil tel Gulliver sur l'île de Lilliput, ligoté par des milliers de liens minuscules. Arrivera-t-il à s'en défaire ?

2013-2014, une saison en demi-teinte
Depuis son arrivée au FC Barcelone, Lionel Messi n'aura jamais connu une saison aussi compliquée. Pour la première fois depuis 2008, son club fétiche n'a gagné aucun trophée majeur. Pire encore, le Barça a perdu la Liga lors de l'ultime journée, face à l'Atlético Madrid, après avoir ouvert le score. En Coupe du Roi, c'est l'autre équipe madrilène qui a empêché les Blaugrana de soulever un trophée, le Real Madrid. Comme un symbole, Messi est passé complètement à côté de ces deux rencontres. Critiqué de toutes parts, il a connu une saison 2013-2014 très compliquée. Toutes compétitions confondues avec le Barça, il a inscrit 41 pions en 46 matches. Un bilan honorable pour n'importe quel footballeur de la planète. Mais pas pour Messi. Cet exercice a été le moins prolifique pour lui depuis la saison 2008-2009, où il n'avait inscrit « que » 38 buts. Entre temps, il avait marqué à 47, 53, 73 puis 60 reprises lors des saisons suivantes.

Des pertes importantes
En dépit de prestations en demi-teinte sur les terrains, Lionel Messi a connu d'importantes pertes cette saison. La plus dramatique, et qui a bouleversé tout le paysage footballistique mondial, , survenu le 25 avril dernier. Son ancien entraîneur, qui l'avait convaincu de ne pas aller au Paris-Saint Germain, était un de ses meilleurs amis. En plus d'une perte humaine tragique, la Pulga a perdu un record prestigieux, celui du nombre de buts inscrits en une saison de Ligue des Champions. Et comme si cela ne suffisait pas, c'est son meilleur ennemi qui le lui a dérobé, Cristiano Ronaldo. Le Portugais lui avait également chipé le Ballo d'Or® quelques mois plus tôt.

Lionel Messi contre la Slovénie pic.twitter.com/cjoxchu8QP

— Barça Picz (@FCBPicz) 7 Juin 2014

Blessures et vomissements
D'un point de vue physique, la saison 2013-2014 de Lionel Messi aura également été compliquée. Le joueur aura connu la bagatelle de trois blessures. La première, en août, l'avait écartée des terrains pendant quatre jours. La suite est allée de mal en pis. Fin septembre, il est touché à la cuisse. Il est indisponible 16 jours et manque trois rencontres avec Barcelone. Moins d'un moins après son retour, il est victime d'une déchirure musculaire. Le joueur est alors contraint au repos, et manque 11 rencontres. Il revient 59 jours plus tard, et certains experts affirment qu'il n'a toujours pas retrouvé son niveau. En plus de ces blessures, ce sont les vomissements de l'Argentin qui inquiètent. Samedi, alors que son équipe affronte la Slovénie, il se met à vomir. Ce n'est pas une première, puisque cette saison, il avait été pris de vomissements contre Séville, Levante et la Roumanie. Pour l'entraîneur de l'Albiceleste, il n'y a pas de quoi s'inquiéter : « C'est un problème nerveux. Je n'ai pas eu la chance de jouer un Mondial, mais je pense que dans ces moments-là, l'anxiété est grande. Il est difficile de rester tranquille. »

Lionel Messi a vomi, "C'est quelque qui chose qui m’est déjà arrivé en club. Il n’y a pas matière à s’inquiéter" pic.twitter.com/EyalJZp3u0

— Canapé Football Club (@CanapeFC) 5 Mars 2014

Fraude fiscale
En plus de la Coupe du Monde, la nervosité de l'Argentin a peut-être une autre cause. La justice ne semble en effet plus vouloir lâcher Lionel Messi. Déjà mis en examen pour fraude fiscale, la Pulga avait dû s'acquitter de cinq millions d'euros devant les tribunaux, dans une affaire toujours pas classée, liée au fisc espagnol. Dimanche, un quotidien espagnol, El Pais, a révélé une autre enquête qui pourrait être fatale au joueur du Barça. En ligne de mire de la Garde Civile, six matches amicaux organisés par sa fondation entre 2013 et 2013. La police l'accuserait de détournements de fonds et de blanchiment d'argent. Le joueur aurait ainsi effectué cinq virements, pour un total d'un million d'euros au Curaçao, un paradis fiscal situé dans les Antilles néerlandaises. Quant aux associations qui auraient dû recevoir l'argent de ces matches caritatifs, elles n'auraient rien reçu. Le canard espagnol évoque également la piste du blanchiment d'argent pour des trafiquants de drogue.

Dans quel état au Brésil ?
Chargé de tous ces problèmes, Lionel Messi ne débarque pas au Brésil dans les meilleures conditions. S'il est le deuxième meilleur buteur de l'Argentine avec 37 unités, derrière Gabriel Batistuta et ses 56 réalisations, il connait un coup de moins bien avec l'Albiceleste. Face au Trinité-et-Tobago en match de préparation le 5 juin, il n'a inscrit aucun but alors qu'il a disputé l'intégralité de la rencontre. Deux jours plus tard, il s'est rattrapé face à la Slovénie en inscrivant une praline. Mais là où le bât blesse pour la Pulga, c'est son bilan en Coupe du Monde. Lors des Mondiaux 2006 et 2010, il a pris part à huit rencontres, et n'a inscrit qu'un seul but. C'était face à la Serbie, en 2006. L'Argentine avait alors écrasé son adversaire 6-0. Si Lionel Messi veut un jour être reconnu comme le meilleur joueur du monde, il devra absolument gagner la Coupe du Monde. En Argentine, Maradona est toujours le roi.

L'Argentine disputera son premier match lors du Mondial au Brésil le lundi 16 juin, face à la Bosnie. Elle croisera ensuite le fer avec l'Iran et le Nigéria. A Messi de montrer que tous ses problèmes sont derrière lui.