Coupe du Monde : Les propos de Tim Krul aux Costaricains révélés

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-07T09:42:00.000Z, mis à jour 2014-07-07T09:47:02.000Z

Samedi soir, face au Costa Rica, le gardien remplaçant des Pays-Bas, Tim Krul, a été héroïque, en arrêtant deux tirs au but. En plus de son talent, le joueur de Newcastle a utilisé une technique d'intimidation qui a fortement déstabilisé ses adversaires.

Pays-Bas - Costa Rica, 120ème minute. Au terme de la prolongation, aucune des deux équipes n'est parvenue à prendre l'avantage. Le sélectionneur des Oranje, Van Gaal tente alors un énorme coup de poker, et sort son gardien titulaire, Cillessen, au profit de Tim Krul. Pari gagnant, puisque l'homme aux six sélections sauve deux tentatives et envoie son équipe en demi-finale.

« J'ai dit aux joueurs que je savais où ils allaient tirer »
Fraichement entré en jeu, Tim Krul use d'une stratégie limite pour déstabiliser ses adversaires. Il n'hésite pas à aller vers un Costaricain pour lui glisser quelques mots à l'oreille, ce qui n'a pas plu à l'arbitre. Après la rencontre, le portier de Newcastle a révélé la teneur de ses propos, révélés sur le site de la FIFA : « J'ai joué avec leur concentration. J'ai essayé de tout faire ce que je pouvais sans être trop agressif. J'ai essayé d'entrer dans leurs têtes. Je les avais vus contre la Grèce et je les avais étudiés. J'ai dit aux joueurs que je savais où ils allaient tirer pour les rendre nerveux. »

Tim Krul, la gloria en dos paradas pic.twitter.com/Jy4pT3pRjc

— Fútbol Selección (@futbolsel) 7 Juillet 2014

Pas une première pour Krul
Ce genre de stratégie n'est pas une première dans la carrière de Krul. En décembre 2011, alors que Newcastle affronte Chelsea, il doit faire face à Lampard lors d'un penalty : « J'avais fait la même chose contre Frank Lampard il y a quelque temps : je lui ai dit que je savais là où il allait tirer et j'ai fait l'arrêt. J'ai juste réessayé le même truc. Je suis très content que ça ait fonctionné ! » Face aux Blues, la technique avait donc fonctionné, mais n'avait pas empêché la défaite, 3-0. Face au Costa Rica, le dénouement a été plus heureux.

Danser sur la ligne de but
En plus d'avoir crié sur les tireurs, Krul n'a pas hésité à les pointer du doigt et à célébrer de forte manière ses arrêts. Un moyen de déstabiliser les Costaricains, et de les faire douter. Le portier de Newcastle aurait même pu aller encore plus loin. En 1984 et en 2005, deux gardiens de Liverpool, Grobbelaar et Dudek, ont dansé sur leur ligne de but pour mettre à mal les tireurs adverses. L'AS Rome et l'AC Milan avaient ainsi perdu la finale de la Ligue des Champions.

Talking to Legendary Liverpool Bruce Grobbelaar from Canada now 2000fm,97,2 - 100fn nationwide @BruceGrobbelaar pic.twitter.com/6zHtTET0vD

— Jdee Tladi Lekota (@lekotajt) 22 Octobre 2013