Coupe du monde : La raison des larmes de Serey Die

coupe-monde-raison-larmes-de-serey-die-1620305
L'image est bouleversante. Lors de l'hymne officiel de la Côte d'Ivoire, Serey Die n'a pu s'empêcher de retenir ses larmes. Alors que la mort de son père deux heures avant le coup d'envoi de la rencontre a un temps été évoquée, le principal intéressé a démenti l'information.
Jouer un match de Coupe du Monde est décidément un événement à part dans la vie d'un footballeur. Certains, trop émotifs, laissent couler leurs larmes lors des premières notes de l'hymne de leur pays. C'est notamment le cas de Neymar, ému lors du Hino Nacional Brasileiro avant d'affronter le Mexique. Jeudi soir, Serey Die a littéralement craqué quand le Chant de Ralliement a résonné. Saisissant.

« C'était plus fort que moi »
Face à ce moment qui restera gravé à jamais dans l'histoire du football, la sphère internet s'est enflammée, et une rumeur a très vite arpenté les différents sites d'information. Serey Die aurait appris la mort de son père seulement deux heures avant le coup d'envoi de la rencontre. Mais après la rencontre perdue face à la Colombie 2-1, l'Ivoirien a démenti l'information : « Je suis quelqu'un de très émotif. Ma vie a toujours été difficile, j'ai pensé à mon père qui était décédé depuis 2004, j'ai pensé aussi à ma vie de galère. Je ne pensais pas que j'allais être ici un jour, que j'allais jouer un jour pour mon pays, cette émotion m'a envahie. J'ai lutté mais je n'ai pas pu. Je ne pensais pas que ça pourrait m'arriver mais c'était plus fort que moi.»

« Fierté d'être Ivoirien »
A la suite de la rencontre, le joueur a tenu à calmer le tout Internet, en postant un message sur son compte Instagram : « Juste pour vous dire que c'est faux tout ce qui se dit sur le décès de mon père car il est décédé en 2004, c'est juste des émotions de fierté d'être Iivoirien et de servir mon pays qui m'ont fait pleurer car je ne pensais un jour être à ce niveau.» Il s'est ensuite excusé de son erreur qui a été à l'origine du deuxième but en fin de rencontre.

Probablement l'une des images les plus fortes de ce début de Coupe du Monde.

News associées