Coupe du Monde : Robert Green, le gardien catastrophe soutenu

Voir le site Téléfoot

green 2
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2010-06-14T12:26:00.000Z, mis à jour 2010-06-14T12:26:00.000Z

Malgré son énorme bévue sur la frappe de Clint Dempsey qui a permis aux Américains d'égaliser face à l'Angleterre, le gardien Robert Green reçoit le soutien de ses coéquipiers... et même des Américains. Pas des tabloïds !

Le soutien des joueurs

Green a d'abord reçu le soutien de son coéquipier et gardien David James, portier de 39 ans qui compte 50 sélections en équipe nationale. Lui aussi coutumier des bourdes, il n' a appris sa non titularisation que 5 minutes avant de monter dans le bus. ce qui ne l' a pas empêché de soutenir Green :"Je n'ai pas parlé à Robert juste après le match parce qu'il a dû passer au contrôle antidopage, mais je sais en tant que gardien - et ça nous est tous arrivé de faire ce genre d'erreur - qu'il faut oublier cela et se remettre en selle."


Le capitaine de la sélection, Steven Gerrard, n'accable pas non plus son gardien : "Ce fut un mauvais moment pour Rob Green, un but insolite, et il a reconnu son erreur dans les vestiaires", a-t-il dit. "Il a effectué un arrêt fantastique en seconde période, ce qui montre qu'il a le caractère pour rebondir. Il va être très important pour nous."


Le portier anglais, qui évolue à West Ham, reçoit également le soutien de Landon Donovan, l'attaquant anglais "Nous sommes absolument ravi de ce résultat mais j'espère que vous n'accablerez pas Rob Green. Je ne peux pas imaginer ce qu'il ressent en ce moment. Même dans notre vestiaire nous nous disions que c'était très dur quand une telle chose arrive à un joueur. Vous savez qu'il va se faire bombarder et vous ne pouvez rien faire pour l'aider à part être désolé pour lui", a-t-il déclaré au journal The Sun.


Les journaux le descendent

Les tabloids anglais eux par contre, ne se sont pas privés d'enfoncer le gardien anglais : le "clown" pour le Daily Star, ''calamity'' ou ''rob bish'' (ordure), tels sont les noms d'oiseau dont est affublé le portier. Le Sunday Mirror titre même "Hand of Clod" ("la main du crétin"), en référence à la fameuse "hand of God" ("main de Dieu") de Diego Maradona.


A Capello de décider

Alors Robert Green continuera-t-il à garder les cages de l'Angleterre contre la Slovénie ? "On a le temps. On doit d'abord parler avec lui. Après, je déciderai", a lâché Fabio Capello sur le sujet. "Il ne faut pas oublier qu'il avait fait un très bon match contre le Mexique à Wembley en préparation. Ce soir (samedi), il a fait une erreur, mais en deuxième mi-temps, il nous a sauvés d'un but. C'est le problème du poste de gardien."