Coupe du Monde : Scolari regrette d'avoir sélectionné un joueur brésilien et appelle Brandao à la rescousse

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-02T12:36:00.000Z, mis à jour 2014-07-02T12:56:48.000Z

Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur du Brésil, n'est pas réputé pour avoir sa langue dans sa poche. Le technicien l'a une nouvelle fois prouvé, en fustigeant son capitaine Thiago Silva, et en regrettant d'avoir sélectionné un joueur dans sa liste des 23.

Voilà une polémique dont la Seleçao se serait bien passée. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est Scolari lui-même qui a allumé la mèche. L'homme à la tête de la sélection nationale brésilienne aurait réuni quelques journalistes pour leur expliquer qu'il regrettait d'avoir sélectionné un joueur...

Un joueur en trop
L'information provient tout droit d'O Globo, un quotidien brésilien. Felipe Scolari aurait convoqué quelques journalistes au centre d'entraînement de la Seleçao, à Granja Comary, pour leur faire part de ses impressions. Le technicien regrette d'avoir sélectionné un joueur parmi les 23, mais n'aurait toutefois pas révélé son identité. S'agit-il de Fred, largement critiqué pour ses prestations décevantes ? Impossible de savoir. Ce mystère devrait en tout cas tenir la presse brésilienne en haleine pendant quelques jours. Felipao aurait également profité du caractère non-officiel de cette réunion pour rapporter que son équipe ne produisait pas du beau jeu.

Luiz Felipe Scolari était furieux après Christophe Jallet lors de #BRECHI. pic.twitter.com/q1NP2FaVhV

— Spank The Bookies FR (@STBFrance) 29 Juin 2014

« Indigne d'être capitaine »
Lors de cette petite réunion, le sélectionneur brésilien a fustigé son capitaine, Thiago Silva. Il reproche au joueur du Paris-Saint Germain de ne pas avoir voulu prendre ses responsabilités au moment de la séance de tirs au but face au Chili. O Mostro avait en effet refusé de botter le cuir, fondant en larmes à l'écart du groupe. Scolari aurait fortement été déçu par cette décision, expliquant que Thiago Silva ne « s'était pas comporté en homme » et avait été « indigne d'être capitaine », d'après la place locale.

Brandao à la rescousse
Pour remettre son équipe dans le droit chemin à quelques jours de disputer un quart de finale face à la Colombie, Scolari a pris une décision plutôt surprenante. Il a appelé à la rescousse une psychologue, Regina Brandao. Son objectif est de stabiliser émotionnellement l'équipe avant cette rencontre fatidigue. Une décision encouragée justement par les larmes de Thiago Silva. Le docteur pourra ainsi apprendre aux joueurs à mieux gérer leurs émotions.

Brazylia wzmacnia się tą panią. Na ratunek płaczkom przyjechała Regina Brandao – zaufana psycholog Scolariego. pic.twitter.com/onimZPlRvA

— Tomasz Włodarczyk (@wlodar85) 1 Juillet 2014

Sachant la polémique qu'allait déclencher ses déclarations, Felipao a-t-il convoqué la presse pour éloigner le débat autour de ses choix tactiques, fortement critiqués, pour ainsi détourner l'attention ?