Coupe du Monde : Le top 10 des meilleures rencontres

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-15T09:03:00.000Z, mis à jour 2014-07-15T09:15:33.000Z

Après un mois de spectacle intense, la Coupe du Monde a livré son verdict final. L'Allemagne a été couronnée au terme d'un match héroïque face à l'Argentine. D'autres rencontres auront retenu l'attention, de par leur scenario incroyable ou la dramaturgie qui en a découlé. Tour d'horizon des marches qui resteront dans les mémoires.

Durant un mois, le Brésil a été l'hôte d'une très belle Coupe du Monde, qui a connu d'immenses surprises et de toutes aussi grandes déceptions. Au terme de 64 matches, l'Allemagne a décroché sa quatrième étoile. Dans les 63 autres rencontres, des joueurs se sont illustrés pour nous offrir des moments qui resteront pour toujours gravés en nous. Voici les dix matches qui ont marqué la rédaction de Téléfoot.fr, classés par ordre chronologique.

Espagne - Pays-Bas
Championne du monde en titre, l'Espagne débarque au Brésil avec l'ambition de conserver son titre. Pourtant, beaucoup de joueurs sont éreintés après une saison remplie. D'autres, qui ont déjà tout remporté, n'ont plus la même motivation que quatre ans auparavant. Comme un symbole, le vendredi 13 juin, la Roja s'incline sévèrement face aux Pays-Bas. La bande à Del Bosque en prend cinq, après avoir pourtant ouvert le score. 5-1, la messe est dite. Robben et Van Persie s'illustrent en marquant chacun un doublé. La mort du tiki-taka est annoncée.

Angleterre-Italie
Dans le groupe de la mort, l'Angleterre et l'Italie n'ont pas le droit à l'erreur si elles veulent espérer voir les huitièmes de finale. Dans une rencontre de haut niveau, Claudio Marchisio fait trembler les filets en premier. La Squadra Azzurra n'a pas le temps de savourer, puisque Sturridge égalise deux minutes après. Les deux équipes jouent bien, mais c'est finalement les Azzurri qui vont prendre l'avantage. Mario Balotelli inscrit un but, son seul coup d'éclat dans ce Mondial. L'Italie s'impose 2-1 mais ne verra pas le tour suivant, tout comme l'Angleterre. Dans groupe le plus relevé, c'est finalement le Costa Rica qui tire son épingle du jeu. Chapeau.

Allemagne-Portugal
Avec le Ghana et les Etats-Unis, le groupe G est lui aussi relevé. Pour espérer rallier les huitièmes de finale, l'Allemagne et le Portugal n'ont pas le droit à l'erreur dans leur premier match. Si beaucoup voyaient la Mannschaft s'imposer, personne n'imaginait une telle raclée. Thomas Müller y va de son triplé, et offre la victoire 4-0 aux Allemands. Pepe voit rouge, Cristiano Ronaldo n'est que l'ombre de lui-même. L'Allemagne frappe fort d'entrée, impressionne, et montre qu'il faudra compter sur elle pour la victoire finale. Quant aux Portugais, ils ne passeront pas le premier tour.

Suisse-France
Après une campagne 2010 catastrophique, la France relève la tête et regagne le soutien de l'opinion publique. Après une qualification arrachée dans la douleur, la bande à Deschamps n'usurpe pas son statut d'outsider à la victoire finale. Face au Honduras, les Bleus ne font pas dans la dentelle et s'imposent 3-0. Quelques jours plus tard contre la Suisse, l'Equipe de France livre sa prestation la plus aboutie. Giroud, Matuidi, Valbuena, Benzema et Sissoko font trembler les filets, et les Bleus s'imposent 5-2.

Brésil-Chili
Au premier tour de la Coupe du Monde, le Brésil gagne mais n'impressionne pas. En huitième de finale, une rencontre de prestige attend le pays hôte, face aux surprenants Chiliens, qui présentent une équipe équilibrée, sans véritable point faible. Si David Luiz ne tarde pas à ouvrir le score, Alexis Sanchez lui donne la réplique quelques minutes plus tard. Au terme des 90 minutes et de la séance de prolongation, ni la Seleçao, ni la Roja ne parvient à prendre l'avantage. Pinilla et sa tentative à la dernière seconde qui s'écrase sur la transversale de Julio Cesar restera comme un moment fort de cette Coupe du Monde. Aux tirs au but, Pinilla, Sanchez et Jara échouent. Le Brésil passe en quarts de finale, le Chili sort avec les honneurs.

Pays-Bas - Mexique
S'il y a bien un scenario riche en dramaturgie dans cette Coupe du Monde, c'est celui de la rencontre opposant les Pays-Bas au Mexique en huitièmes de finale. Dos Santos ouvre le score pour les El Tri. Ensuite, les Oranje butent sur un Ochoa des grands soirs. Mais à la 88ème minute, Sneijder vient briser le rêve de tout un peuple. D'une superbe frappe, il trompe le portier. A la toute fin du temps additionnel, Robben s'écroule dans la surface de réparation. L'arbitre siffle penalty. Huntelaar s'élance et le transforme. Les Pays-Bas passent en quarts de finale, le Mexique rentre à la maison. Cruel.

Allemagne-Algérie
En huitièmes de finale de la Coupe du Monde, l'Allemagne croise le fer avec l'Algérie. Avant la rencontre, beaucoup de spécialistes prévoient une humiliation pour les Fennecs. Pourtant, sur le terrain, la bande à Vahid Halilhodzic est admirable. Raïs M'Bolhi arrête toutes les tentatives de la Mannschaft. Au terme des 90 minutes, aucune des deux équipes n'est parvenue à prendre l'avantage. Lors de la séance de prolongation, Schürrle met fin au rêve algérien. A la 92ème minute, il trompe M'Bolhi, avant que Mesut Özil n'aggrave le score à la 120ème. La réduction de l'écart par Djabou en toute fin de rencontre n'y change rien, les Fennecs sont éliminés.

Brésil-Colombie
Après avoir frôlé la correctionnelle face au Chili, le Brésil retrouve une autre équipe sud-américaine en quarts de finale. A Fortaleza, les défenseurs de la Seleçao vont se mettre en évidence. D'abord Thiago Silva, qui reprend un ballon peu évident et le pousse au fond des filets. Ensuite David Luiz, qui inscrit le plus beau coup-franc de la compétition. La Colombie pousse alors, et obtient un penalty en fin de match. James Rodriguez le transforme, et inscrit au passage son sixième but de la compétition. Malgré son statut de meilleur buteur de la Coupe du Monde, il ne parvient pas à offrir la qualification à la Colombie.

Brésil-Allemagne
Dans une demi-finale qui s'annonce alléchante, le Brésil doit en découdre avec l'Allemagne. A domicile, le match va pourtant vite tourner au vinaigre pour Scolari et sa bande. En trente minutes, la Mannschaft mène déjà 5-0. Du jamais vu dans l'histoire de la compétition. Pire encore pour la Seleçao, Klose vient de chiper le record de buts inscrits en Coupe du Monde, jusque-là détenu par Ronaldo. L'Allemagne s'impose finalement 7-1, le Brésil sort sous les sifflets dans son Mondial.

Allemagne-Argentine
Pour la troisième fois de l'histoire, la finale de la Coupe du Monde oppose l'Allemagne à l'Argentine. En 1986, l'Albiceleste de Maradona soulève le trophée. Quatre ans plus tard, c'est au tour de l'Allemagne. Qui de Lionel Messi ou de Philipp Lahm allait offrir une étoile supplémentaire à sa sélection ? La Pulga allait-elle enfin être l'égale de Maradona ? Dans un match serré, aucune des deux formations ne parvient à prendre l'avantage au terme du temps règlementaire. Lors de la séance de prolongation, Mario Götze, fraichement rentré en jeu, trompe Sergio Romero et offre la victoire finale à la Mannschaft. Héroïques du début jusqu'à la fin, les Allemands gagnent logiquement leur quatrième Coupe du Monde. Quant à Lionel Messi, il est élu meilleur joueur du tournoi, sans que l'on ne comprenne vraiment pourquoi. Qu'importe pour la Pulga, elle vient peut-être de laisser passer son unique chance de rentrer définitivement dans l'histoire.