Cris: "Profiter du moment"

Voir le site Téléfoot

Cris: 'Profiter du moment'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-27T06:07:04.000Z, mis à jour 2010-04-27T06:07:04.000Z

À la veille de recevoir le Bayern Munich en demi-finale retour de la Ligue des Champions, Cris est conscient que Lyon devra considérablement élever son niveau par rapport au match aller s'il entend se qualifier. Le Brésilien pense par ailleurs qu'il pourra tenir sa place en défense.

CRIS, comment vous sentez-vous? Etes-vous prêt à jouer?


C. : Oui, ça va mieux. Je vais voir à l'entraînement mais je me sens bien. J'ai envie de jouer et je pense qu'il n'y aura pas de problème.


Après sa victoire au match aller (1-0), le Bayern Munich est confiant quant à ses chances de qualification pour la finale. Comment contrarier cette ambition?


C. : Le Bayern est une grande équipe, elle l'a montré contre Manchester, la Fiorentina et face à nous lors du match aller. Il faut toujours respecter cette équipe. Je pense que l'on a conscience de ne pas avoir fait notre match à l'extérieur, on doit changer quelque chose pour obtenir notre qualification pour la finale.


Que pensez-vous de Van Bommel, de retour de suspension?


C. : C'est un joueur expérimenté, qui a vécu beaucoup de choses dans sa carrière. C'est un joueur fort tactiquement, capable de garder le ballon. C'est un grand joueur.


Une semaine après, quel sentiment vous anime au sujet du match aller?


C. : On a conscience que nous n'avons pas fait le match qu'il fallait à Munich. Tous les joueurs en ont conscience. Je suis confiant par rapport à cela, nous savons que nous n'avons pas joué à notre niveau.


Comment être sur que l'OL ne reproduise pas le même genre de prestation à Gerland?


C. : On sait ce que nous devons faire. Après la défaite 1-0, nous devons renverser ce score. On vient déjà de passer deux, trois jours ensemble et nous savons ce qu'il faut faire. Il faudra le montrer sur le terrain.


Le danger pour l'OL sera-t-il d'être trop impatient dans ce match?


C. : On a 90 minutes pour essayer de marquer. Il faut aussi dire que nous jouerons contre une équipe bien en place. Il faudra jouer notre jeu, faire bien circuler le ballon, ce que nous n'avons pas su faire à l'aller. Devant notre public, nous sommes confiants.


Les deux équipes comptent des joueurs suspendus, blessés ou incertains, cela a-t-il une influence?


C. : Non, même si les suspendus et les blessés sont importants dans chaque équipe. On va jouer une demi-finale, les deux équipes sont à 90 minutes de la finale à Madrid. Tous les joueurs qui seront sur le terrain vont tout donner pour leur équipe.


Comment sentez-vous votre groupe, au vert depuis samedi soir?


C. : Nous avons vécu de bons moments : certains sont allés à la pêche, d'autres ont joué au golf… Nous connaissons l'importance de ce match, nous sommes décontractés et concentrés.


Qualifier l'OL pour sa première finale de Ligue des Champions peut vous permettre d'entrer dans l'histoire du club, est-ce une source de motivation supplémentaire?


C. : Les gens disent que nous appartenons déjà l'histoire du club. II est important de jouer une finale, de ne pas s'arrêter là. Il faut aller jusqu'au bout. C'est une grosse équipe en face mais nous sommes à 90 minutes de la finale de la Ligue des Champions, ça n'arrivera pas souvent dans nos carrières. Il faut profiter de ce moment et tout faire pour réussir un bon match.