Real Madrid : Cristiano Ronaldo et la Ligue des champions, une vraie histoire d'amour

Voir le site Téléfoot

error
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2018-05-25T12:50:52.329Z, mis à jour 2018-05-25T14:12:44.758Z

Pour affronter Liverpool en finale de la Ligue des champions demain soir (20h45), le Real Madrid aura un Cristiano Ronaldo au meilleur de sa forme et qui aura à cœur d'inscrire un peu plus son nom dans l'histoire du football européen.

Face à Liverpool, le Real Madrid va tenter de remporter pour la treizième fois de son histoire la C1 demain soir. Pour atteindre ce fait historique, Zinedine Zidane pourra compter sur son effectif au complet, dont la star du club, Cristiano Ronaldo. L’homme aux cinq Ballons d’or qui a, d'ailleurs, une fois de plus réalisé une saison de haut vol sur la scène européenne. La preuve.

"Je peux jouer jusqu'à 41 ans"

Les années qui passent ne font pas peur à l’international portugais. En effet, depuis ses débuts avec le Sporting Lisbonne en Ligue des champions (2002/2003), CR7 a trouvé le chemin des filets à 120 reprises, une prouesse qui fait de lui le meilleur buteur de tous les temps dans cette compétition. L'attaquant de 33 ans est tout simplement inépuisable. Ce mercredi, il a, d'ailleurs, confié lors de l'émission espagnole, El Chiringuito, qu'il se voyait fouler les terrains encore un bon bout de temps : « Je peux continuer à jouer jusqu'à 41 ans, je me sens bien, heureux, je ne peux pas me plaindre, nous jouons une autre finale samedi et les fans sont derrière Cristiano. En ce moment, j'ai un âge biologique de 23 ans. »


Bientôt le premier homme à cinq Ligue des champions ? 

Cristiano Ronaldo pourrait encore rentrer un peu plus dans l'histoire de la Ligue des champions. En effet, le meilleur buteur de C1 de la saison (quinze buts), devant Mohamed Salah et Roberto Firmino (Liverpool) tous deux à dix réalisations, pourrait devenir le premier et unique joueur a être sacré cinq fois en LDC. Un record qu'il établirait en six finales jouées, en incluant celle face aux Reds ce samedi. Pour voir, le natif de Funchal perdre en finale de ce tournoi, il faut remonter à 2009. Le Barca de Messi l'avait solidement remporté 2-0 grâce à Samuel Eto'o et la Pulga. Liverpool est prévenu. 

Plus d'actualité