Cristiano Ronaldo : le Portugais peut-il jouer jusqu’à plus de 40 ans ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-11-20T14:25:43.503Z, mis à jour 2016-11-20T14:26:18.260Z

Cristiano Ronaldo a déclaré qu'il aimerait prendre sa retraite à l'âge très avancé de 41 ans. Depuis quelques années, ses performances sur le terrain tendent à prouver qu'il se ménage, confortant sa volonté de durer.

Cristiano Ronaldo souhaiterait, dans l’idéal, quitter les pelouses à 41 ans. Sur le papier, son physique l’y autorise mais peut-il vraiment le faire ? Les chiffres indiquent qu’il en pleine mutation ces dernières saisons, sans doute dans l'optique de préserver son corps.

41 ans

Cristiano Ronaldo a bâti sa réussite sportive sur son dévouement total au football, se créant un physique monstrueux pour s’appuyer dessus et prendre le meilleur sur ses adversaires. Dès lors, sa longévité pourrait bel et bien atteindre les sommets. De son propre aveu, il aimerait même dépasser la barre des 40 ans. Lors de la conférence de presse annonçant sa prolongation avec le Real Madrid, il a confié un chiffre : 41, l’âge auquel il souhaiterait prendre sa retraite. S’il y parvient, nous devrions assister lentement mais sûrement à son déclin, avec des statistiques qui s’amenuiseraient d’année en année. Mais en analysant ce qu’il produit sur le terrain, on se rend compte que Cristiano Ronaldo a d’ores et déjà préparé sa mue pour plus tard.

Moins de dribbles, de passes et de tirs

A Manchester United, Sir Alex Ferguson demandait surtout à Ronaldo de percuter grâce à sa faculté à dribbler pour mieux éliminer son vis-à-vis. Une faculté qu’il a logiquement transposée lors de ses premières années à Madrid mai qui tend clairement à baisser à l’heure actuelle. Durant sa première saison avec les Merengue, CR7 revendiquait 3,3 dribbles toutes les 90 minutes. Aujourd’hui, il n’en réalise qu’un toutes les 135. Cela signifie qu’il joue moins risqué et, par extension, qu’il participe moins au jeu. C’est d’ailleurs ce que révèle son nombre de passes : de 40 par match, il est passé à 28. Néanmoins, il marque toujours autant, en témoigne son triplé lors du choc face à l’Atlético Madrid, malgré moins de tirs tentés. Cette hausse d’efficacité s’explique par sa propension à tirer depuis une distance plus courte qu’auparavant. Plus de justesse, moins de folie.

Un futur renard des surfaces ?

En somme, il devient peu à peu un renard des surfaces pour ménager ses efforts et accroître sa longévité, lui qui enchaîne les matches chaque saison (en club et en sélection). S’il veut s’inscrire davantage dans le temps, Cristiano Ronaldo n’a pas trop le choix : il doit saisir les opportunités et le faire le plus efficacement possible, avec le moins de mouvements et de courses possible. A la manière d’un Zlatan Ibrahimovic qui parvient toujours à trouver le chemin des filets à ses 35 ans, CR7 a suffisamment d’expérience pour se placer au bon endroit, au bon moment, et faire mouche. Comme il n’est pas concerné par les tâches défensives, qui demandent beaucoup d’efforts, il peut se ménager et continuer sa transformation en véritable assassin, qui frappera peu, mais bien. Ce sera la condition sine qua non pour qu’il raccroche les crampons à l’âge souhaité, sachant qu’une grosse blessure pourrait aussi éteindre son objectif. Selon toute vraisemblance, il ne mettra plus 50 pions à ses 40 ans. Mais s’il en marque déjà 20…