Cup : Arsenal termine en beauté

Voir le site Téléfoot

Alexis Sanchez - Arsenal Dortmund
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-05-30T19:50:14.902Z, mis à jour 2015-06-01T17:44:31.189Z

Large vainqueur d'Aston Villa (4-0), Arsenal a enlevé la douxième Cup de son histoire. Walcott, Sanchez, Mertesacker et Giroud sont les buteurs de Wembley.

Déjà vainqueur de la FA Cup l'an dernier, Arsenal n'a pas tremblé face à Aston Villa (4-0), samedi à Wembley, et conserve son titre.

Arsenal redore son blason

La fin de saison d'Arsenal a des allures de rédemption. Critiquée pour son jeu et ses résultats au coeur de l'automne, chahutée par les supporters qui ont longtemps réclamé la démission d'Arsène Wenger, les Gunners, finalement deuxièmes de Premier League et directement qualifiés pour la prochaine Ligue des champions, ont retourné encore davantage l'opinion publique en conservant sa Cup aux dépens d'Aston Villa (4-0). Et contrairement à l’an passé, le club londonien n’a jamais donné le moindre espoir aux Hammers. Avec douze succès dans la compétition, le club londonien est désormais seul en tête au palmarès devant Manchester United (11 victoires). Pour Aston Villa, c'est une quatrième défaite en finale dans la plus vieille des compétitions du football mondial après 1892, 1924 et 2000.

Walcott ouvre les hostilités

Aligné à la pointe de l'attaque à la place de Giroud, Walcott a fini par concrétiser une nette domination des hommes d'Arsène Wenger. À la retombée d'un centre de Monreal repoussé par la défense des Villans, l'international anglais a trouvé la faille d'une frappe sous la barre (1-0, 40e). Un avantage au score mérité pour les Gunners. Ils l'ont fait fructifier dès le retour des vestiaires. Servi sur la droite du terrain, Alexis Sanchez a repiqué dans l'axe avant d'envoyer une frappe surpuissante des 25 mètres sous la transversale d'un Given impuissant (2-0, 49e).

Giroud, buteur frustré

Avec le break en poche, Arsenal ne s'est pas arrêté pour autant. Sanchez, Cazorla et Walcott sont passés près d'alourdir la note. Mertesacker, lui, n'a pas raté sa tentative. À la retombée d'un corner de Cazorla, l'Allemand a décroisé sa tête pour trouver le petit filet opposé (3-0, 62e). Un écart décisif pour les Gunners, qui ont ajouté un quatrième but par Giroud dans les arrêts de jeu (4-0, 90+3). Très certainement mécontent d'avoir pris place sur le banc au coup d'envoi, l'ancien Montpelliérain aura finalement participé activement à la fête.