Dans l'actualité récente

Les déclarations d'Evra secouent la presse !

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-10-21T09:56:00.000Z, mis à jour 2013-10-21T10:17:37.000Z

Dimanche matin, Téléfoot a diffusé une interview exclusive de Patrice Evra. Le défenseur latéral gauche de l'Equipe de France règle ses comptes avec plusieurs consultants français. Ils ont répondu à leur tour.

A quelques semaines des barrages et un jour avant le tirage au sort, Patrice Evra a soulevé la planète football. Dans une interview accordée à Téléfoot, le joueur de Manchester United a réglé ses comptes avec quatre consultants sportifs : Bixente Lizarazu, Pierre Ménès, Rolland Courbis et Luis Fernandez. A ses yeux, il serait la tête de Turc de plusieurs commentateurs, il a donc répondu à ces attaques. A sa manière. « Je ne veux pas lui donner d'importance mais j'espère le croiser un jour. J'espère le choper un jour. Le jour où il arrivera à faire 8 jongles, j'arrête ma carrière », a-t-il déclaré au sujet de Pierre Ménès. Ses déclarations ont été tout aussi véhémentes à l'encontre des autres consultants, les qualifiant par exemple de « parasites ». Patrice Evra les accusent de donner une fausse image de lui, de salir son image. « Ce ne sont pas ces clochards qui vont salir mon image (...) Il faut arrêter ces parasites ».

Une erreur de timing ?
Les récentes victoires de l'Equipe de France montraient un groupe bleu sur la voie de la rédemption. Un nouvel état d'esprit, une équipe séduisante dans le jeu et des résultats à la hauteur des Bleus. Alors, la sortie du défenseur latéral gauche tricolore va-t-elle briser le nouvel élan de la sélection nationale ? Selon Pierre Ménès, le moment n'aurait pas pu être plus mal choisi. « Je suis tout de même effaré par cette sortie médiatique à ce moment-là ! Quel timing désastreux pour lui et pour l'équipe de France. Evra a intérêt à ne pas se planter aux barrages sinon ce sera catastrophique pour lui et pour l'image des Bleus », a confié le journaliste français au quotidien L'Equipe. Sûr qu'en cas d'élimination, cette affaire serait remise sur le tapis et pointée du doigt comme l'une des raisons de l'échec français. Mais il est encore trop tôt pour tirer ce genre de conclusions.

Sur le plateau de Téléfoot, Bixente Lizarazu a directement répondu aux critiques de Patrice Evra. Pour lui aussi, le timing est désastreux. « C'est incompréhensible, c'est consternant (...) Concernant le timing, c'est nul. Le timing est nul. Faire ça alors qu'on joue la qualification pour le Coupe du monde dans quelques semaines, franchement, c'est ridicule ». Une polémique dont se serait bien passé Didier Deschamps. « Je regrette les propos tenus par Patrice Evra. J'ai découvert le contenu de l'interview pendant l'émission. Même si je peux comprendre sur le fond ce qui l'amène là, c'est un problème de personnes entre Patrice Evra, Pierre Ménès et les trois autres. Je suis désolé qu'il ait tenu de tels propos. Tout au plus peut-il les penser, mais de là à le dire... Je ne peux faire le procès ni de l'un, ni de l'autre. C'est un dérapage et ça n'excuse pas la teneur de ses propos », a-t-il déclaré à Canal+.

Une sanction à l'encontre d'Evra ?
Patrice Evra a-t-il pensé aux conséquences d'une telle sortie ? Peut-être pas. Le défenseur français a insisté pour que l'interview soit diffusée mais cela pourrait lui attirer des problèmes. La Fédération française de football a expliqué via un communiqué officiel qu'il serait convoqué pour commenter ses déclarations. « Suite aux propos tenus par Patrice Evra dans le cadre d'une interview accordée à Téléfoot dans le prolongement du match France-Finlande, le président Noël Le Graët et le sélectionneur Didier Deschamps, après avoir noté qu'aucune attaque n'avait été énoncée à l'encontre de la FFF, de l'équipe de France, de son sélectionneur ou de ses joueurs, ont décidé de demander à Patrice Evra de venir s'expliquer sur certaines déclarations visant des consultants de l'audiovisuel ». Mais comme l'a laissé entendre le sélectionneur tricolore, Patrice Evra ne devrait pas être sanctionné puisque ses propos n'incriminent pas la FFF ou un membre de l'Equipe de France.

Comme l'a expliqué Christian Jeanpierre, le présentateur de Téléfoot, à L'Equipe, certains passages de l'interview ont dû être coupés. « Nous avons dû couper, sous les recommandations du service juridique de TF1, des propos carrément diffamatoires à l'encontre de Pierre Ménès puisque Patrice Evra s'attaquait à son physique. Il y parlait d'obésité et de bijoux de famille ». Mais certains termes revêtent une portée diffamatoire, Patrice Evra pourrait donc avoir des ennuis. « J'envisage de réécouter et de voir si les propos ne vont pas au-delà de l'acceptable. J'ai entendu les ‘'clochards'', ça me parait un peu gros. (...) C'est une attaque assez forte », a déclaré Luis Fernandez sur les ondes de RMC. Rolland Courbis préfère prendre ça avec ironie. « J'ai trouvé ça fabuleux (...) Depuis hier, c'est devenu mon idole ».