Dans l'actualité récente

Deschamps : "Je ne suis pas pour interdire"

Voir le site Téléfoot

Didier DeschampsTelefoot
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-21T21:24:12.858Z, mis à jour 2016-02-21T21:24:30.970Z

Interrogé sur l'actualité brûlante de la Ligue 1, le sélectionneur tricolore Didier Deschamps, tout en mesure, a pris le soin de n'égratigner personne. Pas même Serge Aurier.

Invité dans le Canal Football Club, Didier Deschamps a donné son avis sur l'actualité du football français.

"Les médias aiment le buzz"

La parole du sélectionneur est toujours attendue alors quand on l'a sous la main, on en profite pour l'interroger sur tous les sujets. Ce fut chose faite ce dimanche sur le plateau du Canal Football Club. Et cela a débuté par par l'affaire Serge Aurier : " Les réseaux sociaux, ça fait partie de la vie d'aujourd'hui. Il faut cadrer les choses mais je ne suis pas pour interdire. De quel droit le pourrais-je ? Ca fait partie de la liberté de chacun de s'exprimer (...) Chacun peut avoir une interprétation différente. Vous (les médias), ça vous fait plaisir. Ca fait un buzz... Il y a des buzz toutes les quinze minutes." 

"Très heureux pour Zidane"

Interrogé sur Zinédine Zidane, Didier Deschamps dit avoir eu son ancien coéquipier de la Juve et de l'équipe de France au téléphone depuis la prise de fonction de ce dernier au Real Madrid. "Je suis très heureux pour lui. C'est une nouvelle vie qui commence. Je lui ai souhaité la bienvenue dans le monde des fous (...)" Et du courage également : "Ce n'est pas du tout le même poste que sélectionneur. C'est un rythme totalement différent. Au Real, il joue toutes les compétitions avec un match tous les 3-4 jours..."

"Marseille doit mieux faire"

Le sélectionneur des Bleus a également abordé brièvement l'actualité de la Ligue 1. L'Olympique de Marseille par exemple, son ancien club d'entraîneur et de joueur avec lequel il a triomphé en C1 en 1993, qui connaît une saison usante, particulièrement à domicile (1-1 face à l'ASSE ce dimanche). "Quand on porte ce maillot il y a des exigences un peu plus lourdes. Michel doit le savoir. Il a perdu des joueurs, il a un groupe jeune... Mais ils se doivent de faire mieux notamment à domicile." Ou encore Trapp, auteur d'une nouvelle bévue samedi face à Reims (4-1) : "Le (poste de) gardien est décisif. Il doit faire gagner des points. Là, en l'occurrence il n'en a pas fait perdre. C'est sur les matches importants qu'il est attendu, c'est là qu'il doit être décisif. Il l'a été mardi contre Chelsea."


Matuidi se confie sur l'affaire Serge Aurier :