Deschamps : "La forme du moment n'est pas prioritaire"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2014-03-03T15:45:00.000Z, mis à jour 2014-03-05T16:00:00.000Z

Dans sa conférence de presse d'avant-match, Didier Deschamps est revenu sur ses critères de sélection du moment. Le sélectionneur a aussi été obligé d'aborder l'affaire qui frappe Olivier Giroud.

Didier Deschamps a délivré quelques messages importants lundi lors de sa conférence de presse à Clairefontaine en vue du match France - Pays-Bas. Le sélectionneur a notamment abordé les cas Benzema, Pogba, Nasri, ses critères pour convoquer un joueur désormais... et aussi l'affaire Olivier Giroud.

Les critères de sélection
Les observateurs n'ont pas tous compris pourquoi Didier Deschamps avait convoqué certains joueurs évoluant peu dans leurs clubs (Digne, Cabaye, Guilavogui). Ce à quoi le sélectionneur a répliqué : « La forme du moment n'est plus prioritaire. C'est la valeur du joueur qui compte. » Le patron des Bleus livré quelques clés supplémentaires sur sa logique actuelle : « A niveau égal, je préfère prendre un jeune (en prévision de l'Euro 2016). » En ce qui concerne la cas particulier Yohan Cabaye au PSG, Deschamps précise : « Le manque de temps de jeu de Cabaye ne m'inquiète pas. Paris a beaucoup de matches à jouer. Ce serait bien qu'il débute des matches. »

L'attaque en questions
Au niveau de sa ligne d'attaque, Didier Deschamps semble vouloir surfer sur la bonne année que réalise Karim Benzema avec le Real Madrid : « Benzema a eu beaucoup de temps de jeu depuis que je suis là. Il est en pleine forme, je ne vais pas le freiner dans cette forme. » Il espère aussi pouvoir compter à terme sur les nouveaux talents : « Antoine Griezmann a un potentiel intéressant. Il marque beaucoup de buts. S'il fait comme en club, il peut aller à la Coupe du monde. » Evidemment, le sélectionneur a dû évoquer Olivier Giroud et les affaires de mœurs dans lesquelles il se trouve : « Giroud est là. Avec ce qu'il a eu à subir avec sa vie privée, ce n'est pas agréable. Il s'en serait bien passé et moi aussi. »

Attention à Pogba, l'interrogation Nasri
Dans l'entrejeu des Bleus, Didier Deschamps a tiré la sonnette d'alarme concernant Paul Pogba, avec la volonté de préserver le joueur de la Juventus Turin, très sollicité cette saison : « Pogba a beaucoup joué depuis la Coupe du monde des U20. Il est jeune, mais il faut être attentif. » Pour ce qui est de l'absence de Samir Nasri, Deschamps s'est contenté d'indiquer : « J'ai vu le résumé du match de Samir Nasri hier. » Preuve que le sélectionneur conserve dans un coin de la tête la possibilité de faire au milieu de Manchester City ?

Didier Deschamps sait qu'à l'approche de la Coupe du monde, ses choix de joueurs sont encore plus épiés. Mais il prend la chose avec philosophie : « Je n'ai pas de certitudes, j'ai des convictions. Des interrogations, j'en aurai toujours. »