Dans l'actualité récente

Deschamps : " Immense joie et beaucoup de fierté "

Voir le site Téléfoot

Deschamps OM Manchester
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-23T08:42:00.000Z, mis à jour 2012-02-23T08:47:20.000Z

Le sourire était de rigueur pour l'entraineur marseillais lors de la conférence de presse après la victoire de son équipe arrachée à la dernière minute contre l'Inter Milan (1-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions. L'entraineur phocéen reste néanmoins prudent pour la qualification.

Avec son large passé transalpin, Didier Deschamps a pu apprécier à sa juste valeur cette victoire à l'italienne.



Dans ce match serré, chaque équipe a mis l'accent sur sa défense pour éviter toute désillusion. Sans dominer outrageusement, les Marseillais sont allés chercher ce résultat dans les ultimes moments. Didier Deschamps a souhaité saluer leur persévérance pour obtenir ce score : « C'est bien qu'ils aient été récompensés comme ça car ils y ont cru jusqu'au bout. » estime-t-il.




Symbole de cet OM qui avait décidé de lutter jusqu'au bout, André Ayew s'est démené en attaque pour finalement obtenir le corner décisif et la tête salvatrice. L'ancien entraineur de la Juve a salué la prestation de son milieu de terrain offensif : « C'est bien pour lui, et pour l'équipe. Il ne faut pas oublier qu'il a passé 20 jours à 35 degrés, et un taux d'humidité élevé » faisant référence à la CAN.




L'OM a fait la moitié du chemin sur la route vers les quarts de finale. Contrairement à l'année dernière où les Marseillais n'avaient pu inscrire de but face à Manchester United, les joueurs de Didier Deschamps arriveront à San Siro en étant virtuellement qualifiés. Pour le coach phocéen, c'est un « petit avantage » mais son équipe ne devra pas perdre sa rigueur « Ça va être compliqué là-bas aussi. Il ne faudra évidemment pas se contenter que de défendre. » Ses hommes sont prévenus.


En obtenant ce résultat lors du match aller, l'OM a 59% de chances de passer en quart de finale selon les statistiques des compétitions européennes. Pas sûr que cela provoque un enthousiasme débordant pour Deschamps.