Dans l'actualité récente

Deschamps : "L'Espagne viendra pour gagner"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-24T16:00:00.000Z, mis à jour 2013-03-24T18:38:06.000Z

Satisfait du résultat obtenu face à la Géorgie, Didier Deschamps est apparu calme et serein à l'antenne de Téléfoot. Le sélectionneur de l'Equipe de France a évoqué la préparation pour le match contre l'Espagne, les bonnes performances de Valbuena et la panne de confiance de Benzema. Sa composition face à la Roja reste un mystère.

Interrogé par Téléfoot en duplex de Clairefontaine, Didier Deschamps avait l'air apaisé et serein à quelques jours du choc face à l'Espagne.

« Il y avait besoin de fraîcheur dans les changements »
D.D. a confessé avoir géré la fin du match de vendredi soir, en mode « frein à main » pour préparer le choc face à l'Espagne, alors que les Bleus auraient pu aggraver le score pour soigner le goal average, « Il y avait besoin de fraîcheur dans les changements. » explique l'ancien coach de Marseille. Il a notamment évoqué le cas Blaise Matuidi, précieux dans la récupération et qui enchaîne les rencontres en club et en sélection. Sans surprise, Deschamps regrette ce but pris à cause d'un petit relâchement. « Cette équipe d'Espagne viendra mardi pour gagner, indépendamment du résultat contre la Finlande. » indique D.D., pour qui un nul ne poserait pas problème.

« Il est décisif »
Le sélectionneur de l'Equipe de France n'aurait pas pu trouver meilleur qualificatif pour parler de Mathieu Valbuena, auteur de performances de premier choix sous le maillot bleu. « Il enchaine les performances de haut niveau. » renchérit celui qui était déjà content de lui lors de son passage dans la cité phocéenne. Le milieu de terrain offensif s'impose peu à peu comme un titulaire incontestable, aux côtés d'un Ribéry lui aussi tout feu tout flamme.

Benzema, en panne de confiance
Tout logiquement, Didier Deschamps n'a pas voulu livrer le onze qu'il alignera mardi, face à la Roja. Qui de Benzema ou Giroud mènera le front ? « Ils ont des profils différents. » lâche le principal intéressé, qui évite explicitement la question. Sur les difficultés rencontrées par l'attaquant Madrilène, il parle d'un manque de confiance, que les sifflets des supporters n'aident pas à revigorer, « Il y a un public français qui est exigeant. On ne peut pas être insensible aux sifflets. Le public est libre mais pour la confiance des joueurs, c'est mieux d'avoir des encouragements. »

Quels choix tactiques Deschamps fera-t-il face à l'Espagne ?