Dans l'actualité récente

Deschamps et Marseille ne lâchent pas Lannoy

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-10T08:52:00.000Z, mis à jour 2011-05-10T08:59:19.000Z

Battus (3-2) à gerland, les Marseillais craignent d'avoir laissé échapper leur titre au profit de Lille. Ils ne digèrent pas cette défaite, et pointent l'arbitrage de Monsieur Lannoy.

Avec 4 points de retard et 4 matches seulement restants à jouer, revenir semble compliqué sans toutefois être impossible. Et avant d'aborder ces 4 matches, c'est l'arbitrage qui alimente les conversations sur la Canebière.




Revenant sur le match en conférence de presse, Didier Deschamps est revenu sur les erreurs de l'arbitre de la rencontre : « Ce qui m'embête le plus, c'est que l'arbitre invente un geste... qui n'existe pas ! ». Le technicien Marseillais est aussi revenu sur le fait que Mr Lannoy soit originaire de la même région que le le principal rival des phocéens : « Qu'il soit issu de la Ligue Nord-Pas de Calais est un fait. Je n'ai pas l'esprit tordu mais ça laisse place à une libre interprétation ».




Le directeur sportif, José Anigo, est lui aussi revenu sur la performance du directeur de jeu : « Il ne nous réussit pas. M. Lannoy est membre de la ligue Nord-Pas-de-Calais, alors que le titre se joue entre Marseille et Lille. Dans le sens contraire, ça ferait débat ». Jean-Michel Aulas, lui, a reconnu que l'arbitrage ait pu influencer le résultat : « Les Marseillais étaient très peinés à la mi-temps et ils peuvent logiquement revendiquer ce but »




Intervenant sur le site officiel du club, Steve Mandanda préfère se concentrer sur la performance de l'équipe : « Si on perd dimanche à Lyon, c'est à cause du secteur défensif. Et je m'inclus dedans. Je suis moins décisif sur les dernières prestations ». Il ne revient pas sur les décisions arbitrales, se concentrant sur les défaillances de son équipe : « Si nous sommes dans cette situation aujourd'hui, c'est parce que nous n'avons pas été bons à domicile par moments».


A 4 matches du terme, l'OM doit maintenant se reconcentrer. Le capitaine Marseillais ne dit pas autre chose : « Il reste quatre matches, douze points à prendre. Ça devient compliqué mais moi j'y crois ».