Avec Di María, Emery à l'heure des choix

Voir le site Téléfoot

Angel Di Maria
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2018-02-07T10:41:39.579Z, mis à jour 2018-02-07T10:47:45.138Z

Auteur d'un triplé à Sochaux (4-1) mardi en 8es de finale de la Coupe de France, Ángel Di María est en feu en ce début d'année 2018. De quoi bousculer la hiérarchie en vue du choc face à Madrid dans une semaine ?

Il marche sur l'eau. Depuis le début de l'année 2018, Ángel Di María est en état de grâce. L'Argentin a encore été décisif mardi soir en Coupe de France face à Sochaux (4-1), en inscrivant un triplé et en étant le Parisien le plus dangereux. A une semaine du choc face au Real Madrid en Ligue des champions, l'ailier du PSG pourrait bousculer la hiérarchie dans le secteur offensif. Impliqué directement dans 15 buts toutes compétitions confondues en 2018, les statistiques parlent pour lui. 

9 buts en 2018 

Placé un temps sur la liste des transferts lors du mercato hivernal, Di María a su convaincre le staff parisien de le conserver. Et pour cause, l'ancien Madrilène est en très grande forme depuis la reprise début janvier, symbolisé par trois nouveaux buts inscrits dans le Doubs mardi soir, ce qui porte son bilan à neuf réalisations en dix matches disputés en 2018. L'Argentin a aussi réalisé deux doublés depuis la fin de la trêve hivernale, face à Rennes en 32es de finale de la Coupe de France (6-1) et face à Dijon (8-0, 21e journée de Ligue 1). 

6 passes décisives 

Déterminant face au but, Ángel Di María fait aussi briller ses partenaires. Intenable sur son aile, il créé constamment le danger et a déjà offert six passes décisives en 2018. Des performances majuscules, pour un joueur dans la forme de sa vie. 


Angel Di Maria

Ángel Di María est intenable en ce début d'année 2018 

Titulaire à chaque sortie 

Preuve que l'ailier est devenu un joueur clé du dispositif parisien, il a su obtenir la confiance de son coach, Unai Emery. C'est simple, en 2018 Ángel Di María a été titulaire à tous les matches du Paris Saint-Germain. Avec dix titularisations en dix matches, "El Fideo" semble actuellement indispensable sur le terrain. 

Un casse-tête pour Emery 

Jusque-là, dans l'esprit d'Emery, c'était plutôt clair : la "MCN" (Mbappé-Cavani-Neymar) débutera à Santiago-Bernabeu, le 14 février. Mais les dernières prestations de Di María pourraient bien chambouler l'ordre établi. Pour Kylian Mbappé, son partenaire de l'attaque, "il mérite d'être titulaire contre le Real. Après, je ne suis pas coach. Il montre de belles choses, c'est très bien pour tout le monde". Pas sûr que la prise de position de l'ancien Monégasque change grand-chose. Car le technicien espagnol a toujours fait confiance au même trio offensif dans les gros matches en Ligue des champions. Pourrait-il être titularisé dans l'entrejeu ? Peu probable. Si Adrien Rabiot et Marco Verratti semblent intouchables, la troisième place au milieu devrait revenir soit à Thiago Motta ou à Lassana Diara, voire à Giovani Lo Celso ou Julian Draxler. Une chose est sûre, l'Argentin peut jouer dans ce secteur. Il l'avait fait avec brio avec le Real Madrid, en position reculée derrière la "BBC" (Bale-Benzema-Ronaldo). Unai Emery a désormais une semaine pour trancher.