Diaby, une chance à saisir

Voir le site Téléfoot

Diaby, une chance à saisir
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2010-05-29T21:50:09.000Z, mis à jour 2010-05-29T21:50:09.000Z

Le passage au 4-3-3 pourrait bien faire le jeu d'Abou Diaby, auteur d'une belle rentrée lors de la victoire face au Costa Rica (2-1) mercredi. Derrière Yoann Gourcuff et Florent Malouda, le milieu d'Arsenal apparait comme le seul relayeur de l'effectif tricolore.

Le match face au Costa Rica a été riche en enseignements. Le changement tactique opéré par Raymond Domenech avec le passage au 4-3-3 a bouleversé la donne au sein du onze tricolore. Surtout au milieu de terrain. Si cette nouvelle donne se confirme, les Bleus évolueront avec deux relayeurs aux côtés de Jérémy Toulalan, placé en sentinelle devant la défense. Face au Costa Rica, Yoann Gourcuff et Florent Malouda ont occupé ces postes. Au cours deuxième période, le joueur de Chelsea a cédé sa place à Abou Diaby. Et le milieu d'Arsenal en a profité pour marquer des points.


A l'origine du but de la victoire signé Valbuena, Diaby s'est offert un joli slalom dans les 30 mètres adverses avant de servir idéalement le milieu de poche de l'OM. C'est de loin sa plus belle action en trois sélections chez les Bleus. "Non, je ne l'ai pas revue mais je m'en souviens. Je reçois le ballon, je fais un une-deux avec Franck (Ribéry, ndlr), je me débarrasse de deux ou trois joueurs avant de le donner à Valbuena", raconte-t-il. Un geste qui est venu récompenser la bonne rentrée du Gunner, qui n'a pas hésité à prendre ses responsabilités en attaque. "J'ai essayé de montrer ce que je peux faire. Le match était de haute intensité, il fallait rentrer tout de suite dedans", expliquait l'ancien Auxerrois vendredi, en conférence de presse.


Un effectif démuni au milieu


Si Diaby s'est signalé de la sorte, c'est aussi parce que la tactique mise en place lui convient parfaitement. Souvent comparé à Patrick Vieira, le Londonien de 24 ans s'exprime mieux avec un vrai milieu défenseif derrière lui. La présence d'Alou Diarra, qui avait remplacé Jérémy Toulalan à la mi-temps, lui a permis de se projeter vers l'avant comme il aime le faire. Ce 4-3-3n qui n'est pas très éloigné du système de jeu d'Arsenal, lui va comme un gant. Il est d'ailleurs le premier à le reconnaitre. "Je préfère jouer milieu relayeur, pas être devant la défense. J'aime bien évoluer dans ce schéma", a-t-il confirmé.


"C'est comme ça que je me sens le mieux et où je peux être meilleur mais je ne sais pas si ce système va me donner plus de temps de jeu", estime-t-il. Difficile de lui donner raison. Avec la blessure de Lassana Diarra, l'effectif n'est plus très fourni au milieu de terrain. Toulalan et Diarra plus à l'aise dans le rôle de récupérateur, ils ne sont que trois pour deux postes de relayeur : Malouda et Gourcuff, titulaires à Lens, et Diaby. Le cas échéant, Domenech pourrait être tenté de faire reculer Mathieu Valbuena ou Franck Ribéry, qui peuvent éventuellement occuper cette position. Mais ce n'est pas forcément dans cette optique que le sélectionneur compte utiliser le Munichois et le Marseillais.


Le contexte est favorable à une éclosion de Diaby pendant la Coupe du monde. Il sort d'une saison pleine avec Arsenal. Arsène Wenger en a fait un titulaire à part entière au milieu de terrain, et le Français a su assumer ce statut. Surtout, il a enfin été épargné par les blessures. Le Gunner a disputé 29 matches de championnat, un record depuis qu'il a rejoint le club londonien en janvier 2005. Il a enfin pu trouver son rythme et enchainé les bonnes prestations après avoir vu sa progression gênée systématiquement par des pépins physiques. L'ancien Auxerrois est dans des conditions idéales. D'autant plus que le 4-3-3 a été reconduit à l'entrainement des Bleus vendredi, et ce sera probablement le cas aussi dimanche lors du match amical face à la Tunisie. L'occasion pour Diaby de confirmer ses bonnes dispositions dans ce schéma qu'il affectionne. Et de marquer des points en vue du Mondial.