Diarra : "On se sent fort"

Voir le site Téléfoot

Diarra : 'On se sent fort'
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-09-28T16:47:08.000Z, mis à jour 2009-09-28T16:47:08.000Z

Après avoir affirmé son statut de leader de la Ligue 1 face à Rennes (1-0), dimanche, Bordeaux retrouve la Ligue des Champions face au Maccabi Haïfa, mercredi. Alou Diarra prévient que les Girondins sont en confiance et ne cachent plus leurs ambitions sur le plan national et européen.

ALOU DIARRA, après la victoire probante face à Rennes en L1, battre Haïfa en C1 vous mettrait en bonne position pour être dans la bagarre jusqu'au bout...


A.D. : On sait que l'entame dans cette compétition est importante. On reçoit un adversaire qui est à notre portée. Il est sûr que si on peut gagner ce match on marquerait nos ambitions dans cette compétition.


On sent Bordeaux beaucoup plus ambitieux, mais y a-t-il deux Bordeaux aujourd'hui, celui de la L1 et celui de la Ligue des champions ?


A.D. : On est une équipe qui a un statut à assumer. On est champion en titre, ce n'est pas un statut facile mais tout le monde s'est responsabilisé. On sait qu'on est attendu partout, que beaucoup d'équipes veulent nous faire tomber. Aujourd'hui on ne calcule plus, on va essayer de tout gagner. On se sent fort, on est très ambitieux et on est conscient de la qualité de football qu'on a. On est champion en titre, on veut conserver ce titre et faire mieux que l'année dernière même si ce sera difficile. Il est logique de dire que Bordeaux est favori du championnat, maintenant il faut le prouver comme on essaie de le faire tous les week-ends.


On sent désormais une plus grande attention dans le domaine défensif, alors que l'équipe était plus tournée sur l'attaque. Est-ce un réel changement ?


A.D. : Avec le talent offensif que l'on a, on peut se procurer des occasions à n'importe quel moment, mais il faut assurer la maison, être costauds défensivement. C'est le rôle des quatre défenseurs derrière moi, du gardien, mais tout le monde a un rôle défensif dans l'équipe à part les deux attaquants. En progressant dans ce domaine-là, on s'aperçoit que c'est efficace aujourd'hui. On encaisse moins de buts et on est plus costaud.


A titre personnel, qu'est-ce qui a changé avec ce statut de capitaine ?


A.D. : Rien n'a changé dans mon comportement, je suis toujours engagé en dehors comme sur le terrain. J'essaie de faire partager mon expérience des clubs précédents. Je fais partie maintenant des plus anciens par l'âge et non par ma présence au club, c'est juste ma troisième année. Il faut se remettre en question tous les week-ends, ne pas se satisfaire de ce qu'on a et toujours faire mieux. Le groupe a une marge de progression dans plein de domaines, notamment dans la constance. On manque encore de lucidité parfois pour conclure nos occasions, parce qu'on s'en procure beaucoup. Personnellement, je me sens bien. J'ai fait une bonne préparation. Je suis bien dans ma tête et dans cette équipe. Je n'essaie pas de calculer mais de donner le maximum et tenir mon rôle du mieux possible.