Dans l'actualité récente

Diaz : "Je me bats au maximum pour aider Lyon"

Voir le site Téléfoot

But de Mariano Diaz
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2018-01-04T11:32:23.107Z, mis à jour 2018-01-04T14:42:21.603Z

Son arrivée à Lyon, son adaptation, ses ambitions, son futur... Mariano Diaz a tout évoqué lors d'un entretien pour Marca.

Ce jeudi matin, le quotidien sportif madrilène Marca publie une interview avec le nouveau chouchou du public lyonnais, Mariano Diaz. Lors de cette entrevue, l'ancien joueur du Real Madrid s'est livré sans détour sur son adaptation, sur le niveau de la Ligue 1, ses ambitions, son avenir.   

Son arrivée

Le 30 juin dernier, le Real Madrid laissait filer Mariano Diaz, contre un chèque de huit millions d'euros à Lyon, où il signait un contrat longue durée (5 ans). Le natif de Barcelone a expliqué à Marca pourquoi il avait choisi cette destination plutôt qu'une autre alors qu'il avait reçu une vingtaine d'offres lors du dernier mercato estival : "Lacazette avait quitté Lyon (ndlr, pour rejoindre Arsenal) et Zinédine Zidane m'avait donc conseiller d'aller là-bas. Je crois que c'était le bon moment pour aller dans un grand club et je suis très content de la décision que j'ai prise. Zidane m'avait dit que j'y serais un joueur clé et que je serais dans une bonne équipe pour développer mon jeu."

Son adaptation

Lors de son entretien avec le quotidien ibérique, l'avant-centre originaire de la République dominicaine a, d'ailleurs, avoué ce sentir très bien en France : "Tout le monde m'a très bien accueilli dès mon arrivée. Je ressent le soutien et l'affection des gens et j'apprécie vraiment tout cela. Le Français est une langue difficile, mais je l'apprends petit à petit." Cette sensation de bien être ce ressent sur les terrains puisque Diaz en est déjà treize réalisations en dix-neuf journées. A titre de comparaison, Sonny Anderson, Karim Benzema et Alexandre Lacazette n'avaient pas réalisé un tel départ.

L'actuel attaquant de l'OL ne s'est pas montré peu fier de cette performance dans un championnat qu'il juge relevé : "Vous ne vous attendez jamais à battre des records si tôt dans un pays différent, mais c'est une chose pour laquelle je me bats. Et j'espère continuer comme ça par la suite. La Ligue 1 est une ligue très physique, plus que l'Espagne. C'est un football plus direct, mais il y a aussi beaucoup de bonnes équipes et de niveau."

Pour autant, Mariano Diaz reste les pieds sur terre puisqu'il sait que la route pour être le meilleur buteur de Ligue 1 cette saison sera complexe : "Je suis encore loin d'être le meilleur buteur de Ligue 1 (Cavani étant à dix neuf réalisations). Je me bats au maximum pour aider l'équipe avec des buts et des passes décisives. Je ne me suis pas fixé d'objectif en ce qui concerne le nombre de buts à marquer dans la saison et je crois que c'est mieux pour moi. J'essaie de m'améliorer tous les jours."

Ses ambitions

Si sur le plan individuel tout va pour le mieux pour le combatif, Mariano Diaz espère faire tout aussi bien sur le plan collectif comme il l'a expliqué lors de cet interview : "Cela sera très compliqué de battre le PSG mais, on ne sait jamais, on va se battre avec Monaco et le PSG jusqu'au bout. Il nous restent encore beaucoup de points à prendre avant la fin de la saison." Avant d'ajouter : "En Ligue Europa, nous allons avoir un match difficile contre Villarreal. Pour moi, ce sera spécial de revenir en Espagne pour jouer, on sait que c'est un grand rival, qui joue très bien au football."

Le joueur de 24 ans ne semble pas insensible aux sirènes de l'Espagne et plus précisément de son ancienne équipe, le Real Madrid, qui pour lui symbolise tout : "Ça pourrait être génial de retourner un jour au Real, mais pour le moment je pense à Lyon et je suis très heureux ici. Le Real Madrid représente l'équipe dans laquelle j'ai grandi, celle qui n'a appris toutes les et la meilleure équipe du monde". Qui plus est il a avoué que ces idoles de jeunesses étaient ni plus ni moins que Ronaldinho, Samuel Eto'o et l'ancienne gloire brésilienne, Ronaldo.