Didier Deschamps : "Gignac ? C'est compliqué"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-05-02T13:56:00.000Z, mis à jour 2011-05-02T14:18:07.000Z

La suspension de Loïc Rémy n'a rien changé. Dimanche contre Auxerre, André-Pierre Gignac s'est retrouvé sur le banc des remplaçants marseillais. Deschamps explique pourquoi.

Dans l'esprit de Didier Deschamps, André-Pierre Gignac paraît de moins en moins haut dans la hiérarchie des attaquants. Contre Auxerre, l'international a débuté sur le banc, une fois de plus.


Contre Auxerre, Loïc Rémy était suspendu suite à son exclusion lors du match contre Montpellier. Voir André-Pierre Gignac à la pointe de l'attaque marseillaise, ou tout du moins sur la pelouse au coup d'envoi, semblait logique. Et pourtant, Didier Deschamps a titularisé Jordan Ayew aux côté de son frère André et de Mathieu Valbuena. Preuve que tous ces joueurs passent avant Gignac dans l'esprit de l'entraîneur olympien.


Le prêt de Brandao à Cruzeiro en janvier aurait pu permettre à Gignac de s'imposer à l'OM, libéré de la concurrence du Brésilien. Au lieu de cela, Deschamps a préféré replacer Loïc Rémy dans l'axe, tandis que les performances de l'ancien toulousain continuaient de décevoir. Avec ou sans Brandao, Gignac ne trouve pas la confiance.


L'entraîneur de Marseille n'abandonne pas pour autant son joueur et tente de le relancer par la parole : « Gignac ? Evidemment que c'est compliqué (...) Mais il ne faut pas qu'il lâche. Il faut qu'il s'accroche et qu'il fasse en sorte d'inverser la tendance. Il a eu des hauts, des bas. A lui de se donner les moyens pour être le plus performant possible. »

Le problème, c'est que le temps presse pour Gignac, Deschamps et l'OM. Il ne reste que cinq journées de championnat pour enfin trouver la bonne carburation en attaque.