Dans l'actualité récente

Didier Deschamps : "Nous représentons la France"

Voir le site Téléfoot

Conférence de presse de Didier Deschamps à Wembley
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2015-11-17T08:35:43.578Z, mis à jour 2015-11-17T08:35:43.578Z

Lundi soir, dans la salle de presse de Wembley, Didier Deschamps a répondu aux questions des journalistes anglais et français. Très ému, le sélectionneur de l'équipe de France a évoqué le terrible drame qui touche la France.

Lundi, lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match de la rencontre amicale Angleterre-France, Didier Deschamps a fait part du soutien des Bleus aux victimes des attentats. Il a également souligné l'importance de représenter la France en ces jours de deuil.

"Vouliez-vous jouer ce match ?
Ça ne sert à rien de revenir sur une décision prise samedi matin. Nous sommes là, aujourd'hui, et nous serons sur le terrain mardi pour représenter notre pays, avec toujours plus de fierté de représenter nos couleurs, bleu, blanc, rouge.

A quel comment avez-vous pris connaissance des événements tragiques ? Comment avez-vous passé la nuit ?
Nous étions dans notre match, vendredi. Nous avons entendu les explosions sans savoir ce qui se passait. Nous avons été réellement au courant à la fin de notre match. Nous avons pu alors nous rendre compte du désastre. Dans l'après-match, la délégation allemande était là, sous la responsabilité de l'Etat français, et indépendamment des problèmes de sécurité à garantir, il était important à mes yeux qu'on reste avec eux jusqu'à ce trouve une solution qui leur convienne. On est arrivés dans la nuit à Clairefontaine en essayant de manger, de dormir. Mais la nuit a été très courte pour tout le monde.

Avez-vous un message pour les victimes ?
Face à une telle atrocité, une telle barbarie, il est difficile à trouver les mots. Nous pensons tous aux victimes, à leurs familles, qui sont dans la douleur et qui le resteront. Je ne veux pas commenter plus que ça aujourd'hui. Vous savez pourquoi nous sommes là, et demain. Il n'aura pas qu'une dimension sportive, mais bien plus. Nous sommes là avec les joueurs, le staff, pour représenter notre pays et montrer que nous sommes fiers d'être Français dans une enceinte historique, merveilleuse, et avec un peuple anglais que je remercie pour tous les témoignages de solidarité. Je sais que le match sera plein d'émotions. Nous avons ce rôle-là à tenir mardi.

A quel point est-ce important de jouer l'Euro en France, pour ne pas laisser les terroristes gagner ?
Comme vous le savez, M. Jacques Lambert a envoyé un message très clair : l'Euro aura bien lieu. Je pense que c'est une bonne décision. Pour la première fois, un stade et les supporters de l'équipe de France ont été la cible d'une attaque terroriste.

Qu'est-ce que cela change dans la manière de porter le maillot de l'équipe de France ?
C'est la première fois qu'un stade et les supporters ont été la cible. Le sport est un symbole dans la vie sociale, économique. Nous avons toujours, et j'ai toujours considéré que c'était un honneur et une fierté de porter ce maillot-là. Aujourd'hui, cette responsabilité est peut-être plus importante. Le sport est une représentation de l'union, de la diversité, et pour reprendre le remarquable message de Lassana Diarra, il n'a ni couleur, ni religion. Cela a toujours été le cas et cela doit le rester.

Comment gérez-vous le groupe depuis trois jours ?
Même si nous étions ensemble à Clairefontaine, on n'était pas coupés du monde, et chacun d'entre nous a suivi les nouvelles dramatiques. Ces conditions étaient très difficiles, très particulières. Chaque individu réagit avec une sensibilité différente. Nous avons beaucoup discuté, nous avons partagé ces moments, et nous avons eu une activité physique, aussi, qui était une forme d'échappatoire dans une période aussi lourde. Nous avons essayé d'évacuer cette immense tristesse. Nous préparons ce match avec le plus de dignité et de sobriété possible.

Pensez-vous qu'il y aura un avant et un après 13 novembre, concernant notamment les valeurs que doit défendre l'équipe de France ?
La France toute entière, et nous en faisons partie, est marquée et sera marquée à tout jamais. Dans des moments de douleur et de tristesse aussi forts, chacun a sa propre analyse, sa propre réflexion. Représenter son pays n'a jamais été anodin ou singulier, porter le maillot de son équipe nationale, en terme sportif, est au-dessus de tout. Évidemment, alors, cela implique des responsabilités pour tout le monde.

Existera-t-il, demain, à Wembley, la fierté d'être sportif, et de représenter un domaine qui a été attaqué ?
Le sport en général et le football en particulier, le plus populaire, un symbole de la société, représentatif de beaucoup de valeurs. Après ces événements, ces valeurs ont un poids encore plus important. Tous les acteurs du sport ont une responsabilité, oui, et le devoir de respecter ces valeurs-là et de les transmettre. Vous êtes sélectionneur, mais dans ces circonstances si difficiles, quel est votre rôle ? Je suis dans le monde du sport depuis de longues années. Aujourd'hui, mon rôle est sportif, mais le domaine sportif est un des symboles forts de notre mode de vie, à tous, dans ce monde, et nous en sommes des représentants. Nous ne devons jamais oublier que nous représentons toute une nation, avec des très belles couleurs bleu-blanc-rouge, que nous devons être très fiers de porter."

[VIDEO] Wembley chantera La Marseillaise