Diego Costa : « J’ai été traité comme un criminel »

diego-costa-j-ai-ete-traite-un-criminel-daily-mail-4184409
Diego Costa est l’un des grands absents du début de saison de Chelsea. En froid avec ses dirigeants, l’attaquant ne joue plus avec les Blues et a exprimé son mal-être à nos confrères du Daily Mail.

Alors que la Premier League a repris ce week-end, l’un des attaquants qui avait marqué la saison précédente était absent des terrains. Diego Costa ne joue plus et souhaite quitter Chelsea pour une autre aventure, du côté de l’Atletico Madrid. Mais en attendant, l’international espagnol a exprimé sa déception du traitement infligé par les champions d’Angleterre.




« J’ai été traité comme un criminel, j’attends que Chelsea me libère »

Des journalistes du Daily mail se sont rendus au domicile de Diego Costa au Brésil pour recueillir ses impressions sur sa situation actuelle. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ancien attaquant Colchonero n’a pas mâché ses mots s’estimant traité « comme un criminel. » Qui plus est, l’Espagnol n’exclut pas d’entamer une action en justice pour régler sa situation actuelle.

A nos confrères il a d’ailleurs résumé la situation en ses termes : « Vous savez c’est l’entraîneur qui ne me veut plus, je ne voulais pas partir, j’étais heureux. Mais quand l’entraîneur ne veut plus de vous, vous devez partir. J’attends que Chelsea me libère. »




Ses relations avec Conte au cœur du problème

Il poursuit en ses termes au sujet de Conte : « Je le respecte en tant que coach. Il a fait du bon travail, mais je ne le respecte pas en tant que personne. Ce n’est pas un entraîneur qui est proche de ses joueurs. Il est très distant, il n’a pas de charisme. » lui signifiant qu’il ne voulait plus de lui pour cette saison.

Depuis les Blues ont recruté Morata et Diego Costa attend un transfert en direction de Madrid et de l’Atletico. Tout en gardant un regard nostalgique sur le championnat anglais : « La Premier League c’est le top, ces moments, tenter de revenir au score avec encore quelques secondes à jouer… C’est ce pourquoi nous vivons. Vous avez vu Arsenal contre Leicester ? C’est fou. Et Liverpool ? 3-3 à la dernière minute ! Et Rooney qui marque pour Everton ! Je ne serai pas humain si ces moments ne me manquaient pas. »



News associées