Dans l'actualité récente

DNCG : Lyon et le PSG dans le rouge

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2011-04-19T14:16:00.000Z, mis à jour 2011-04-19T15:29:48.000Z

Le rapport annuel de la DNCG pour la saison 2009/2010 pointe les comptes fortement déficitaires de Lyon et du PSG. Bordeaux et Lorient sont les bons élèves de la classe.

Comme chaque année, la DNCG a présenté son rapport annuel des comptes individuels des clubs professionnels français. La crise est passée par là...

Au regard des comptes de la saison 2009/2010, les deux mauvais élèves sont clairement Lyon (-35,1M€) et Paris (-21,9M€). L'OL et le PSG affichent ainsi les deux plus gros déficits de l'Hexagone. Des pertes qui s'expliquent notamment par le recrutement ambitieux des Lyonnais et les résultats sportifs décevants des Parisiens malgré les efforts consentis pour conserver certains joueurs.

Parmi les rares clubs non déficitaires, les plus vertueux sont Lorient (+2,8M€) et Bordeaux (+2,2M€). A noter que Montpellier (+0,4M€) et Monaco (+0,01M€) affichent également un bilan positif et que Rennes atteint tout juste l'équilibre. Pas de quoi pavoiser quand même, surtout en observant la situation monégasque aujourd'hui.




Tout comme leurs collègues européens, les clubs français ont subi la crise économique de plein fouet. La fâcheuse habitude de prévoir les plus-values de transferts potentiels en fin de saison a eu pour effet de mettre certains clubs dans l'embarras. Car avec la crise, le mercato et les prix pratiqués lors de celui-ci se sont fortement calmés. Du coup, les déficits sont supportés par les actionnaires et la situation n'évolue pas dans le bon sens.

Le football français peut toujours se consoler en se disant que ses voisins des grands championnats ne sont pas mieux lotis.