Dans l'actualité récente

Domenech excède Lizarazu

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-02-16T13:34:00.000Z, mis à jour 2011-02-16T13:59:09.000Z

Raymond Domenech continue d'agacer. Bixente Lizarazu et Christophe Dugarry regrettent déjà sa dernière sortie médiatique. "Manipulateur" ou "éternelle énigme", il fait encore jaser.

Raymond Domenech n'en finit plus de surprendre, voire d'énerver, Bixente Lizarazu. Plus dans la polémique que dans l'analyse sportive, il présente le profil d'un "manipulateur" selon lui.


Les récentes déclarations de Raymond Domenech n'ont que peu plu à Bixente Lizarazu. Interrogé sur RTL, le champion du monde et d'Europe (1998 et 200) a déclaré à propos de l'ancien sélectionneur de l'équipe de France : « j'ai passé mon temps à parler foot avec lui (...) sans jamais avoir de réponse. Le fond du problème, c'est que c'est un manipulateur. » Le pire donc, selon le consultant de Téléfoot, c'est bien que l' « on ne peut parler foot avec lui ».


Autre « ancien joueur reconverti dans le journalisme » visé par Raymond Domenech, Christophe Dugarry a confirmé aux micros d'Infosport que l'ancien patron des Bleus resterait pour lui « une éternelle énigme ». Et comme Lizarazu, l'ancien Bordelais regrette le manque d'explications sportives : « j'aurais aimé savoir pourquoi l'équipe de France depuis 2008 n'arrivait pas à faire trois passes d'affilée »...


Dans son interview publiée dans L'Express, Raymond Domenech voulait rétablir « sa » vérité. Problème, il se heurte aujourd'hui à une nouvelle volée de bois vert. Et ce n'est sans doute pas Roselyne Bachelot qui le défendra : « la prestation de Raymond Domenech durant cette Coupe du Monde n'a fait rire personne. Elle a même fait pleurer des millions de supporters », a-t-elle rappelé dès mardi, rapporte une dépêche AFP .


Raymond Domenech n'est pas prêt de créer le consensus. Son interview-vérité, dans laquelle il revient plutôt sur des questions morales que sportives, a en tout cas une fois de plus fait parler de lui.