Dans l'actualité récente

Domenech : "Ménez peut monter une entreprise de démolition"

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-06-25T13:34:00.000Z, mis à jour 2012-06-25T13:45:38.000Z

La France du foot a encore le goût amer de l'élimination des Bleus en quart de finale contre l'Espagne. Plus que le résultat, c'est la manière qui a déplu, notamment à Raymond Domenech.

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France, Raymond Domenech, a livré son avis sur l'état d'esprit affiché par les Bleus à l'Euro dans son édito publié dans les colonnes du journal Ouest France. Et les joueurs en prennent pour leur grade.


« Nasri, le symbole visible »

Raymond Domenech pointe évidemment la mentalité défaillante de l'équipe de France : « Son incapacité à regarder autre chose que son nombril (...) Nasri en a été le symbole visible. Le vestiaire se chargera de l'enfoncer. »


« Ribéry a traversé l'Euro sans émotion »

Le cas Franck Ribéry ? « Symptomatique de l'ambiance » selon Raymond Domenech qui affirme : « Je connais le petit Franck. Il est soit euphorique, soit colérique. Jamais neutre. Et là, il a traversé l'Euro sans émotion visible. »


« Ménez peut monter une entreprise de démolition »

Raymond Domenech illustre aussi ses propos avec les attitudes de Jérémy Ménez et Yann M'Vila : « Les remplaçants sont les maçons d'un groupe. Soit ils consolident l'équipe, soit ils la détruisent. Ménez peut monter une entreprise de démolition, il fera fortune. M'Vila pourra être son maître d'œuvre au vu de sa sortie de terrain, remarquable face à l'Espagne... »

A la tête des Bleus lors des campagnes 2006, 2008 et 2010, Raymond Domenech pointe également les difficultés de Karim Benzema dans ce système et l'absence de véritable leader. Ce qui s'est passé à l'Euro validerait presque ses choix quand il avait laissé à la maison la génération 87 en Afrique du Sud. On en est là...