Domenech répond à Bachelot

Voir le site Téléfoot

Domenech : 'Confirmer'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2009-11-24T12:58:07.000Z, mis à jour 2009-11-24T12:58:07.000Z

Mis en cause par Roselyne Bachelot après la qualification des Bleus pour le Mondial, Raymond Domenech est sorti de sa réserve et a répondu à la ministre, mardi. D'une manière à peine voilée, le sélectionneur national lui a proposé de s'occuper de son ministère. Et de ses affaires...

Petit à petit, Raymond Domenech retrouve la parole. Silencieux lorsque la polémique a enflé au sujet de la main de Thierry Henry, le sélectionneur est sorti de son mutsme. Une première fois sur les ondes de France Bleu, lundi. Puis ce midi. Et c'est Roselyne Bachelot, ministre des Sports, qui en a fait les frais. Amenée à donner son avis la qualification de l'équipe de France jeudi dernier sur RTL, Roselyne Bachelot s'était montrée critique : "Mes sentiments sont mitigés entre ce que je pourrais appeler un lâche soulagement et une grande inquiétude. On a eu une équipe de France qui était absolument asphyxiée, qui a obtenu son match nul à cause d'une grossière erreur d'arbitrage. L'équipe de France ne se résume pas heureusement au match tout à fait insuffisant qu'elle a livré hier soir mais si on continue comme ça (...) On ne va pas être bien en Afrique du Sud, ça va pas durer longtemps."


La ministre n'en était pas resté là et avait ajouté qu'il fallait "vraiment que Raymond Domenech retravaille tout cela s'il veut les emmener en Afrique du Sud. Il ne peut pas se dire qu'il est sur un chemin de roses. J'ai envie de lui dire : Raymond, il faut vraiment que tu te mobilises, et que tes gars se mobilisent parce que, nous, les Français, on est quand même beaucoup inquiets et déçus."


On ne sait pas si Raymond Domenech aura rassuré Roselyne Bachelot. Mais force est de constater qu'il a répondu à la ministre des Sports. Mardi sur l'express.fr, le sélectionneur de l'équipe s'est fendu d'une réponse qui devrait faire parler quelque temps : "Si c'est tout ce qui inquiète Mme Bachelot en France, qu'elle se rassure : je suis mobilisé." Avant d'ajouter de manière ferme : "Mme Bachelot me demande de me "mobiliser". Moi, je ne m'occupe pas de gérer un ministère, je ne m'occupe pas de la santé." A bon entendeur.