Dans l'actualité récente

Dopage : Arsenal, Chelsea et Leicester réagissent

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-04-03T13:31:14.347Z, mis à jour 2016-04-03T13:32:30.562Z

Selon le Sunday Times, 150 sportifs, dont des footballeurs de Premier League, auraient été dopés par un médecin britannique. Les clubs mis en cause réagissent.

Pour l'instant,aucun élément ne permet d'affirmer que les clubs étaient au courant des liens entre les joueurs et le médecin.

Arsenal, Chelsea et Leicester cités

Le Sunday Times a publié ce dimanche les propos d’un médecin britannique, Mark Bonar, qui affirme avoir prescrit des substances interdites à 150 sportifs de haut-niveau dont des joueurs de Premier League. Arsenal, Chelsea et Leicester, qui font partie des clubs dont certains joueurs ont été pointés du doigt, ont tenu à démentir ces accusations. "Leicester City suit des protocoles antidopage solides et complets pour garantir son entière conformité et celle de ses joueurs à l'ensemble des règles antidopage», ont contre-attaqué les Foxes qui se sont également dit «très déçu (s) que le Sunday Times ait publié des allégations non fondées concernant des joueurs de plusieurs clubs, dont Leicester, quand, de son propre aveu, il n'a pas de preuves suffisantes pour appuyer ces déclarations."

"Des accusations sans fondement" pour Chelsea

De son côté, Chelsea estime que "les affirmations du Sunday Times sont fausses et entièrement infondées""Chelsea n'a jamais fait appel au Dr Bonar et n'a ni connaissance ni trace écrite indiquant qu'un de ses joueurs a été traité par lui", ajoute le club londonien qui précise que ses joueurs "sont régulièrement et rigoureusement testés par les autorités compétentes." Arsenal a aussi fait part de sa déception après "la publication de ces fausses accusations, qui sont sans fondement." "Nous suivons strictement l'ensemble des directives de l'Agence mondiale antidopage et les joueurs de notre équipe première subissent approximativement cinquante contrôles antidopage aléatoires chaque saison (...) Aucun de nos joueurs n'a jamais été contrôlé positif."

Aucun nom de sportif avancé

Pour connaître l’identité des sportifs impliqués dans cette affaire, il faudra patienter, puisque le journal n'avance aucun nom et souligne le fait qu'il n'a pas de preuve que Bonar a effectivement collaboré avec ces sportifs, outre le témoignage en caméra cachée du médecin. Aucun élément ne permet non plus d'affirmer que les clubs en question étaient au courant des liens présumés entre Bonar et certains de leurs joueurs, ou des substances auxquelles ils auraient eu recours.

Bundesliga : Franck Ribéry offre la victoire au Bayern Munich d'un retourné acrobatique !