Dans l'actualité récente

Dortmund-Bayern Munich : l'insolent Borussia

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume DISPAGNE|Ecrit pour TF1|2013-05-25T08:08:00.000Z, mis à jour 2013-05-25T08:08:00.000Z

Samedi soir, 20h45, c'est LA finale de la Ligue des champions. L'affiche ? Borussia Dortmund-Bayern Munich. Quand on entend le premier cité, comment ne pas parler de Jürgen Klopp ? Entraîneur atypique, c'est à lui que le Borussia doit sa place en finale.

Les dirigeants du Borussia Dortmund ont le sourire ces jours-ci. La cause de leur bonheur ? Jürgen Klopp. C'est la star du moment. Arrivé en 2008 sur la pointe des pieds, il remporte la Supercoupe d'Allemagne au nez et à la barbe du Bayern. Trois ans plus tard, il remporte la Bundesliga. Si Dortmund est en finale de la Ligue des champions, c'est surtout grâce au jeu léché que l'homme à la tignasse blonde a mis en place avec son 4-2-3-1.

Techniquement, Dortmund c'est du lourd
Une tactique qui permet aux hommes de Dortmund de déployer un jeu au sol fait de passes courtes avec une circulation du ballon qui n'est pas sans rappeler celle du Barça. Les deux équipes se ressemblent techniquement. On retrouve de part et d'autre des petits gabarits, vifs avec une qualité technique au-dessus de la moyenne. Selon L'Equipe, « Marco Reus et les siens sont devant le Bayern Munich avec des qualités de dribbles (47,9% réussis) et une faculté à gagner les duels (714) plus importantes ».

La récupération du ballon ? Vite fait, bien fait
Diplômé en Sciences du sport, Jürgen Klopp est un grand technicien et tacticien. Si au sol son jeu de passes émerveille plus d'un, c'est surtout parce que l'entraîneur insiste sur la récupération du ballon. Dès qu'ils perdent la balle, les joueurs du Borussia se mettent aussitôt en quête de celle-ci. La récupération est agressive, rapide et propre, permettant ainsi de se projeter très vite dans le camp adverse.

Une première
Si Dortmund est habitué au succès sur ses terres, il n'a pourtant pas l'habitude de disputer régulièrement des finales de Ligue des champions. Un point négatif certes, mais qui peut se transformer en avantage non négligeable. Ce manque apparent d'expérience pourrait leur permettre ainsi de jouer leur jeu et décrocher, pourquoi pas, la Coupe aux grandes oreilles.

Réponse ce samedi à partir de 20h45 sur TF1 et MYTF1.fr dans le stade de Wembley.