Dans l'actualité récente

Dortmund-Real Madrid : tous les buts en vidéo !

Voir le site Téléfoot

error
Par La REDACTION|Ecrit pour TF1|2013-04-25T09:19:00.000Z, mis à jour 2013-04-25T14:25:00.000Z

A l'image du Bayern face au Barça, le Borussia Dortmund a étrillé le Real Madrid en demi-finale aller de la Ligue des champions mercredi soir. 4-1 avec un quadruplé de Robert Lewandowski.

Après la déroute (4-0) de Barcelone mardi à Munich, personne n'imaginait le même scénario le lendemain en faveur de Dortmund face au Real Madrid. Le Borussia a pourtant lui aussi donné une leçon de football à son adversaire espagnol (4-1). Principal artisan de ce triomphe, l'attaquant polonais Robert Lewandowski, auteur des quatre buts de son équipe ! Du jamais vu à ce stade de la compétition. Retrouvez tous les buts du match en cliquant sur le lien ci-dessous :

>VOIR LES BUTS DE BORUSSIA DORTMUND-REAL MADRID
Allemagne 2 - 0 Espagne. Le constat de ces demi-finales aller de la Ligue des champions est sans appel. Sur les deux matches, ça fait même 8-1 pour les clubs teutons. Mercredi face au Borussia Dortmund, le Real Madrid a été dépassé dans tous les compartiments du jeu.

Lewandowski, mais pas que...
Evidemment, les quatre buts inscrits et le match réalisé par Robert Lewandowski font de lui le symbole de la démonstration du Borussia. Mais d'autres joueurs de Dortmund ont été particulièrement impressionnants, à l'image de Marco Reus ou Ilkay Gündogan. Le dénommé Sven Bender a aussi rayonné. Toute l'équipe de Dortmund a littéralement asphyxié les joueurs du Real Madrid avec un jeu fait de courses incessantes, défensives comme offensives, et de projections ultra rapides vers l'avant dès la récupération du ballon. En conclusion de ce ballet parfaitement orchestré, les quatre buts de Lewandowski (8e, 50e, 55e et 67e sur penalty).

Le but de l'espoir
Face à la déferlante allemande, le Real Madrid a pu faire illusion juste avant la mi-temps grâce à l'égalisation de Cristiano Ronaldo, (43e). Un but inespéré où Gonzalo Higuain, transparent par ailleurs, a profité d'une grossière erreur de Mats Hummels pour servir la star portugaise. Au-delà de son but, CR7 est apparu durant toute la rencontre le seul Madrilène à pouvoir se défaire parfois du pressing tout-terrain de Dortmund. Ses combinaisons avec Fabio Coentrao notamment auraient pu faire mouche. Mais le Borussia était globalement trop fort collectivement pour permettre à Ronaldo de sauver le Real du naufrage.

L'Allemagne en force
En deux confrontations à 24 heures d'intervalle, les clubs allemands ont démontré une supériorité étonnante sur les deux grands d'Espagne. Cela traduit-il d'ores et déjà une passation de pouvoir au sommet de l'Europe ? La vérité d'une saison n'est pas forcément celle de la suivante et il faudra donc attendre avant de tirer des conclusions. Mais une chose est sûre, le niveau cette saison du Bayern Munich (on le savait déjà) et du Borussia Dortmund (là c'est une surprise) est tout simplement énorme.

Très certainement suffisant pour offrir une finale Bayern-Dortmund à Wembley.