Dynamo Kiev - Officiel : Belhanda a signé !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-07-01T08:03:00.000Z, mis à jour 2013-07-03T10:54:09.000Z

Ce choix peut paraître surprenant. Younes Belhanda s'est engagé dimanche avec le Dynamo Kiev. A 23 ans, il quitte donc son club formateur pour découvrir un nouveau championnat.

L'été dernier déjà, l'international marocain était tout proche d'un départ mais le président héraultais, Louis Nicollin, n'avait pas souhaité se séparer de son joueur. Il disposait en revanche d'un bon de sortie lors de ce mercato, il en a profité pour rejoindre le Dynamo Kiev. En mai dernier, le milieu de terrain du MHSC avait pourtant expliqué qu'il privilégiait un transfert en Allemagne ou en Angleterre.

Deux offres concrètes
Face aux envies d'ailleurs du joueur, Montpellier avait décidé de le laisser partir en cas d'offres intéressantes. Samedi, le président du club reconnaissait avoir reçu deux propositions convenables. « Nous avons deux propositions concrètes pour Younes Belhanda avec lesquelles nous sommes d'accord, c'est au joueur de choisir ». Le joueur a donc choisi le Dynamo Kiev.

Au revoir la Ligue 1
Dans un entretien accordé à L'Equipe en mai dernier, le meneur de jeu de 23 ans expliquait qu'il ne pouvait plus progresser en évoluant au sein du championnat hexagonal. « Je n'apprendrai rien de plus ici ». Un départ était donc préférable. Les critiques dont il a été victime après le titre de champion de France en 2012 l'ont également poussé au départ.

Bienvenue au Dynamo
S'il privilégiait l'Angleterre et l'Allemagne, Belhanda a finalement opté pour le championnat ukrainien. Le Dynamo a officialisé l'arrivée du meneur de jeu via son site internet dans la journée d'hier. Avec la formation ukrainienne, l'ancien montpelliérain disputera la Ligue Europa puisque le club a terminé troisième du dernier championnat. Selon la presse marocaine, son salaire s'élèverait à 2,2 millions d'euros par saison.

Après avoir perdu Olivier Giroud la saison passée, Montpellier laisse partir l'autre grand artisan du sacre de 2012. La fin d'une ère.