Ecarté pour PSG-Dijon, Ben Arfa est au bord de la rupture

Voir le site Téléfoot

PSG - Arsenal : pourquoi Emery envoie Ben Arfa en tribune
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-09-20T11:47:44.385Z, mis à jour 2016-09-20T11:49:16.365Z

Absent du groupe qui accueillera Dijon ce soir au Parc des Princes, Hatem Ben Arfa voit sa cote diminuer de jour auprès de Unay Emery. Une situation que vis très mal l'ancien Lyonnais.

C’est la polémique du moment au PSG. Pour la troisième fois consécutive, Unay Emery a décidé de se priver d’Hatem Ben Arfa qui ne figure pas dans le groupe qui reçoit Dijon ce soir. Si le technicien ne souhaite polémiquer et se défend de faire des choix sur d’autres critères que le niveau de jeu, la pression monte en coulisses.

« Une décision sportive »

Particulièrement interrogé sur le sujet, le nouvel entraîneur du club a insisté sur les motifs de son choix : « C'est un joueur comme les autres. Il y a les joueurs prêts et ceux qui ne le sont pas. Ceux qui sont dans le groupe sont les joueurs les mieux préparés pour jouer.».

En filigrane, on peut néanmoins sentir un certain agacement sur l’engagement aux entraînements d’un joueur qu’il a déjà piqué à plusieurs reprises.

«À un moment donné, ça va péter»

Côté joueur c’est l’incompréhension. Ben Arfa n’aurait pas reçu plus d’explication de la part de son manager et, s’il tente de faire bonne figure en gardant un état d’esprit irréprochable, il commencerait néanmoins à s’impatienter.

En coulisse, un de ses proches a même laissé entendre que le point godwin pourrait rapidement être atteint : « Ça dépasse l'entendement, lâche un proche. À un moment donné, ça va péter. ». Le joueur, connu caractériel serait donc proche de la rupture avec son entraîneur.

Des réactions mitigées

Si le joueur bénéficie d’un soutien ferme de certains de ses anciens coéquipiers comme Edouard Cissé qui, dans l’Equipe, considère que « la com' d'Emery le concernant est surprenante » ou Nampalys Mendy qui reste persuadé que « le coach sera obligé de le faire jouer et il va tout casser », d’autres comme Sydney Govon restent plus mesurés. L’ancien Lyonnais rappelle que « quasi aucun coach n'a réussi, sur la durée, à l'installer dans l'équipe » et que Ben Arfa « doit travailler pour gagner sa place ».

Dans un sens ou dans l’autre, le cas Ben Arfa n’a, en tout cas, pas fini de faire parler.