EDF : L'avenir de Laurent Blanc déjà décidé ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-02-06T17:11:00.000Z, mis à jour 2012-02-06T17:15:41.000Z

Malgré les souhaits conjoints du sélectionneur national et de Noël Le Graët de ne plus communiquer publiquement sur la prolongation de contrat de Laurent Blanc, l'affaire reste présente. L'après 2012 pourrait se faire en dehors de France pour le " Président ".

Les rumeurs sur le futur du sélectionneur national se sont amplifiées depuis ce week end.




Dès le début du mois de janvier, la question de la prolongation de contrat avait mis en en avant les relations délicates entre Laurent Blanc et son président. Lors de ses vœux, Noël le Graët avait fait part de « divergences de timing » entre lui et le champion du monde 1998. Le Journal du Dimanche a été plus directe son édition d'hier en expliquant que « le divorce est acquis » entre les deux parties.




Ce lundi, c'est la Gazetta dello Sport qui s'est permis d'en remettre une couche en affirmant que le club intériste s'intéresserait de près au technicien français en cas de départ après l'Euro 2012. Ancien membre du club milanais (1999-2001), Laurent Blanc prendrait alors le poste de Claudio Ranieri.




En cas de rupture au mois de juillet prochain, le JDD prête à Noël Le Graët l'intention d'attirer Arsène Wenger sur le banc de l'Equipe de France. Le technicien d'Arsenal connait une de ses saisons les plus compliquées depuis son arrivée à Londres. Le Real Madrid serait également sur les rangs pour l'accueillir si Mourinho quitte la Maison Blanche.


Ces préoccupations contractuelles risquent d'accompagner les Bleus jusqu'à leur voyage pour l'Euro.