Egypte : " Un jour noir pour le football "

Egypte : " Un jour noir pour le football "
De violents affrontements se sont déroulés à la fin d'un match de championnat égyptien à Port Saïd suite à la rencontre entre les équipes d'Al-Masry et Al-Ahly. Le dernier bilan fait état d'au moins 74 morts et plus de 200 blessés.

Ce match de football a dégénéré au coup de sifflet final alors que l'Egypte est soumise à une très grande tension politique.



Heurts dès la fin du match


Les violences se sont déclenchées à la fin d'une rencontre qui a vu l'équipe locale d'Al-Masry s'imposer 3-1 contre les Cairotes d'Al-Ahly. Selon des supporters témoins de la scène, une banderole insultante envers Port Saïd aurait provoqué une réaction immédiate des spectateurs locaux qui ont envahi le terrain. Ce mouvement de foule est à l'origine de la majorité des décès par piétinement.





Une sécurité dépassée


Les forces de sécurité présentes dans le stade n'ont pu prévenir ces évènements. Certains joueurs d'Al-Ahly n'ont même pas eu le temps de revenir dans les vestiaires et ont subi les agressions des supporters. Le directeur de la sécurité de la ville, Essam Samak, a été démis de ses fonctions par le ministre de l'Intérieur égyptien.



L'Egypte et le football en deuil


Le Parlement égyptien a décidé de se réunir en audience exceptionnelle ce jeudi matin. Un deuil national de trois jours a été décrété par les autorités. La fédération égyptienne de football a également annoncé la suspension du championnat. Sur le plan international, le président de la FIFA Joseph Blatter a fait part de sa « tristesse » face à ces évènements : « C'est un jour noir pour le football ».


Ces affrontements interviennent tout juste un an après la chute du régime de l'ancien président Hosni Moubarak.

News associées