Dans l'actualité récente

Eliaquim Mangala : "Risqué de partir avant une grande compétition"

Voir le site Téléfoot

Eliaquim Mangala - FC Porto
Par Martin TRAN|Ecrit pour TF1|2013-12-30T14:45:00.000Z, mis à jour 2013-12-30T14:50:44.000Z

Dans un entretien publié ce lundi matin par L'Equipe, le défenseur international français Eliaquim Mangala a fait le tour des sujets qui le touchent : ses performances avec le FC Porto, ses premières en Bleu, le prochain mercato...

A bientôt 23 ans, Eliaquim Mangala n'est pas un novice en matière de football et d'interviews. Il s'est livré à L'Equipe à quelques jours du mercato hivernal et à six mois d'une Coupe du Monde qu'il veut disputer avec les Bleus.

Mangala a déjà oublié l'Uruguay
Convoqué pour la première fois en Equipe de France en 2013 pour participer à la tournée des Bleus en Amérique du Sud, Eliaquim Mangala peut être fier : sans jouer dans un championnat très médiatisé, le natif de Colombes a réussi à convaincre le sélectionneur français de faire appel à lui. Une vraie confiance puisqu'il disputera le match face à l'Uruguay, durant lequel Luis Suarez le prendra de vitesse pour inscrire le seul but de la rencontre. Depuis, il n'a plus joué en Bleu, une situation qu'il dit comprendre vue la concurrence à son poste : « J'ai revu le but pour comprendre et analyser mes erreurs. Peut-être qu'Eric Abidal a été rappelé à cause de ça, mais je ne le vois pas comme ça. Des erreurs tout le monde en fait ».

Il veut apprendre d'Abidal
Eliaquim Mangala sait que la concurrence sera forte pour aller au brésil. Mais à propos d'Eric Abidal, il préfère l'évoquer non pas comme un concurrent, plutôt comme un exemple : « [Eric Abidal] a un gros vécu et une grande expérience. Certains vont dire qu'il est vieux, moi je pense que chaque joueur a quelque chose à apporter. C'est quelqu'un dont tu peux apprendre. Il y a des statuts. Moi j'ai un vécu quasi-nul en Equipe de France ».

L'Angleterre après Porto pour Mangala ?
La concurrence, il la vit au quotidien au FC Porto, une des très grandes écuries européennes malgré sa récente élimination de la Ligue des Champions. Mais il l'essuie d'un revers de main : « Le foot est une question de moment. Si je suis excellent les six prochains mois, on ne pourra pas négliger mes performances. C'est le terrain qui compte ». Dans tous les cas, ses performances ont été remarquées partout en Europe : on parle de lui à Monaco pour prendre la relève de... Eric Abidal, mais aussi en Angleterre, pour lui « le plus championnat du monde, ça va vite, tout le monde s'arrache ».

Mourinho le veut, lui prefère temporiser
En plus, un certain José Mourinho apprécie particulièrement le profil de ce grand gaillard de seulement 22 ans. Un intérêt qu'il connait mais auquel il préfère ne pas faire trop attention : « Je suis dans un cadre où je me sens chez moi, où je peux continuer à progresser en enchaînant les matchs. Et puis c'est toujours risqué de partir avant une grande compétition ».

Eliaquim Mangala n'a effectivement que 22 ans, mais il possède une cote intéressante partout en Europe. Définitivement, il fait partie des joueurs à suivre et surveiller en 2014, autant pour la sélection française que Didier Deschamps emmènera au Brésil, que dans la rubrique transferts...