Eliminatoires Mondial 2018 : l'Albiceleste peut craindre le pire

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi ne portera plus le maillot de l'Argentine
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-09-06T09:01:03.862Z, mis à jour 2017-09-06T09:14:45.945Z

Accrochée par le Venezuela la nuit dernière (1-1), l'Albiceleste, vice-championne du monde en titre et cinquième de la zone Amsud, est encore loin de la Russie.

Cinquième de la poule AmSud à égalité de points avec le Pérou, 4e, la situation de la sélection de Sampaoli est inquiétante. Tout comme le fut la son nul cette nuit face au Venezuela.

Sampaoli n'a pas encore trouvé le remède

L’arrivée de Jorge Sampaoli n’a pas réglé tous les problèmes de l’Argentine, loin s'en faut. Après le match nul décroché en Uruguay (0-0) la semaine dernière, l’Albiceleste a encore raté le coche, cette nuit, contre une nation largement plus à leur portée : le Venezuela, dernier du groupe. Archi dominateurs dans un schéma ultra-offensifs (Messi, Icardi, Dybala, Pastore), les Argentins ont pêché dans la finition et ont même frôlé le pire puisqu’ils se sont retrouvés menés après l’ouverture du score de Murillo (0-1, 50e). S’ils ont rapidement égalisé (1-1, csc Feltscher, 53e), les coéquipiers de Lionel Messi - "au-dessus de tout le monde", dixit son entraîneur - n’ont pas réussi à forcer la décision malgré de nets progrès dans le jeu et une occasion en or de Pastore dans les ultimes instants de la rencontre. Cela ne suffit pas à grappiller des points.

Argentine-Pérou, match décisif

A vrai dire, sa situation est même devenue inquiétante. A deux journées de la fin des qualifications, l’Argentine est cinquième et barragiste mais reste au contact des autres équipes. Le risque de suivre le Mondial devant sa télé est réel. Ils joueront leur qualification lors des des deux derniers rendez-vous face au Pérou (2 octobre) et l'Equateur (10 octobre) et le droit à l'erreur n'est plus permis. "On a laissé passer une grande chance ce soir et on est aujourd’hui dans une situation plus compliquée", avoue Sampaoli, qui sait que ses hommes devront l’emporter le mois prochain chez des Péruviens qui les devancent actuellement d’une place, mais avec le même nombre de points.

L'Uruguay passe deuxième

On dramatise, on dramatise mais la cinquième place présente aussi un réel intérêt pour une nation du calibre de l'Argentine. Cette position lui permettrait de disputer un barrage contre la meilleure équipe de la zone Océanie lors d'un match en format aller-retour qui donnera un ticket pour le Mondial russe. Cette place de barragiste est généralement dévolue à la Nouvelle-Zélande, l'Australie ayant été rattachée à la zone Asie. Autant dire un adversaire plus qu'abordable. Dans le reste de cette zone Amsud, les résultats de ce second rendez-vous de septembre ont souri à l'Uruguay, victorieuse au Paraguay (2-1) qui s'empare de la seconde place derrière le Brésil. Le Pérou, qui a pris le meilleur sur l'Equateur (2-1), et désormais 4e, attend, lui avec excitation, son prochain rendez-vous à domicile face à l'Albiceleste.

Plus d'actualité