Eliminatoires - Mondial 2018 : Accrochée par le Brésil, l'Argentine n'avance pas

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-11-14T07:55:28.513Z, mis à jour 2015-11-14T09:11:23.519Z

Reporté de 24 heures à la suite en raison de fortes pluies, le choc entre les deux grandes puissances du football sud-américain s'est soldé par un match nul (1-1) au stade Monumental.

L'Argentine a eu beau ouvrir le score grâce à Ezequiel Lavezzi et frapper le poteau sur une tentative d'Ever Banega (47e), elle n'a pas pu s'imposer face à son éternel rival, le Brésil. Vendredi soir, les compères de Lionel Messi, blessé, ont été accrochés par les coéquipiers de Neymar dans un match comptant pour la 3e journées des qualifications comptant pour la Coupe du monde 2018. 

PSG - Lavezzi : "Ma dernière année à Paris…" (septembre 2015)


Di Maria, Lavezzi et Higuain ont brillé

Reporté de 24 heures en raison de forte pluies qui se sont abattues sur le stade Monumental et l'Argentine, ce choc entre les deux grandes puissances du football sud-américain a pu avoir lieu et le moins que l'on puisse dire, c'est que les hommes de Tata Martino l'ont démarré pied au plancher. Les partenaires d'Angel Di Maria ont longtemps secoué des joueurs brésiliens fébriles, à l'image de David Luiz qui s'est littéralement fait enrhumer par son partenaire au Paris Saint-Germain en début de partie. Malheureusement pour elle, l'Albiceleste n'a pas su concrétiser toutes ses occasions pour obtenir un avantage à la marque plus confortable après l'ouverture du score de Lavezzi, qui a bénéficié d'un caviar de Gonzalo Higuain (26e, 1-0). 


David Luiz expulsé

Face à ce manque de réalisme argentin, le Brésil de Dunga s'est réveillé à l'heure de jeu, enfin. Servi par Dani Alves, Douglas Costa a pourtant touché du bois d'une tête au deuxième poteau. Renvoyée par la barre transversale, sa tentative est revenu sur Lucas Lima qui ne s'est pas fait prier pour tromper Romero (58, 1-1). Un éclair signé Willian qui a enchaîné une virgule du droit (74e) puis une frappe du gauche et l'expulsion de David Luiz (88e) ont conclu un deuxième acte moins emballante que la première mi-temps avec plus de contacts et de fautes que de beau jeu


Avec ce math nul, l'Argentine enchaîne un troisième match consécutif sans la moindre victoire dans ces éliminatoires. Une première dans son histoire. Les partenaires de Lionel Messi pointent à une inquiétante 9e position dans un groupe dominé par l'Equateur alors que le Brésil est 4e avec quatre unités au compteur. Soit deux de plus que leurs rivaux du soir.