Eliminatoires Mondial 2018 : l'Argentine, virtuellement éliminée, est au bord du précipice !

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi - Argentine VS Pérou
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-10-06T09:50:55.135Z, mis à jour 2017-10-06T11:17:38.137Z

Neutralisée par le Pérou à Buenos Aires (0-0), la sélection argentine chute à la 6e place du groupe Amérique du Sud dans les éliminatoires du Mondial 2018. L’Albiceleste n’a plus son destin en mains. Si elle ne s’impose pas en Equateur mardi 10 octobre, elle ne sera pas du rendez-vous en Russie !

90 minutes pour (sur)vivre. C’est tout ce qui reste à l’Argentine. C'est la dernière fenêtre de tir pour éviter que son cauchemar ne devienne réalité. Jeudi (dans la nuit de jeudi à vendredi, heure française), la sélection nationale n’a pu faire mieux qu’un match nul contre le Pérou (0-0) lors de l’avant-dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018 dans la zone Amérique du Sud (CONMEBOL). Conséquence : avant l’ultime journée, l’Argentine est virtuellement éliminée.

Le Pérou réveille le traumatisme


Une Coupe du monde de football sans l’Argentine, ce n’est plus arrivé depuis 1970. La configuration est légèrement différente, mais les vieux démons rôdent dans l’ombre : en 1969, le Pérou avait privé l’Albiceleste du Mondial 1970 en venant faire match (2-2) dans le stade de la Bombonera lors de la dernière journée des éliminatoires.

Cette fois, le nul (0-0) décroché à Buenos Aires ne condamne pas tout à faire l’Argentine. Il reste une journée à disputer. Mais Lionel Messi et ses coéquipiers sont dans une très mauvaise position. Ils n’ont plus leur destin entre leurs mains. Car s’ils étaient 5e et donc barragistes au coup d’envoi, ils sont désormais 6e. Pour l’instant, l’Argentine n'est pas qualifiée pour la Coupe du monde en Russie !


L'Argentine désespérante en attaque, même avec Messi


Le Pérou, en passe de se qualifier pour le Mondial pour la première fois depuis 1982, ne s’est pas laissé impressionner par la Bombonera et les supporters argentins survoltés. Bien organisés et regroupés dans leur camp, les Péruviens ont tenu le choc face à une sélection argentine encore une fois empruntée.

Lionel Messi a bien touché le poteau en seconde période, mais toujours pas de but donc pour l’Argentine, quasi-muette en éliminatoires depuis le 23 mars et son dernier succès contre le Chili (lors du nul 1-1 contre le Venezuela le 5 septembre, l’Albiceleste n’a marqué que via un but contre son camp de Rolf Feltscher). Malgré le quintuple Ballon d’Or, Angel Di Maria, Paulo Dybala et Mauro Icardi (ces deux derniers étaient remplaçants et ne sont pas entrés en jeu contre le Pérou), les Argentins n’ont pas marqué le moindre but sur leurs 73 derniers tirs.

Pour l'heure, le Mondial russe lui échappe à cause de son attaque en berne


Lionel Messi, 30 ans, va-t-il manquer sa probable dernière Coupe du monde ? La réponse tombera peut-être mardi, lors de la 18e et ultime journée des éliminatoires de la zone Amérique du Sud. Les 5 matches auront lieu en même temps. Avant ces rencontres, l’Argentine n’est que 6e car le Chili lui est passé devant en gagnant en Equateur (2-1). Et la place de barragiste est occupée par le Pérou : Argentins et Péruviens ont le même nombre de points (25) et la même différence de buts (+1), mais le Pérou est devant à la faveur de sa meilleure attaque (26 buts contre 16).

Classement CONMEBOL - Mondial 2018 éliminatoires - 17e journée


Equateur-Argentine, le match de la dernière chance


Mardi, l’Argentine se rendra à Quito pour y défier l’Equateur
, qui est déjà éliminé. Si elle gagne, elle sera au moins barragiste, au mieux directement qualifiée si les résultats des autres matches lui sont favorables. Si elle perd, par contre, alors elle deviendra le premier finaliste d’une Coupe du monde incapable de se qualifier pour l’édition suivante depuis 1982 et l’échec des Pays-Bas (finalistes en 1978, sortis durant les éliminatoires par la Belgique et la France).