Eliminatoires Mondial 2018 : l'Espagne, l'Italie et la Croatie assurent, l'Irlande freinée

Voir le site Téléfoot

Marco Verratti (Italie)
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-25T11:38:27.902Z, mis à jour 2017-03-25T11:48:02.842Z

La logique a été respectée dans le groupe G avec les victoires des deux favoris, l'Espagne et l'Italie, qui ont battu respectivement sans problème Israël et l'Albanie vendredi 24 mars. Un seul (joli) but a suffi à la Croatie pour dompter l'Ukraine. Pas de vainqueur entre l'Irlande et le Pays de Galles; on retiendra surtout l'horrible blessure de Seamus Coleman.

Espagne-Israël : 4-1

Ce match a fait couler beaucoup d'encre en Espagne : à Gijon, l'état d'Israël n'est pas vraiment le bienvenu. En janvier 2016, le conseil municipal de la ville se prononçait en faveur du boycott d'Israël, en écho au conflit avec la Palestine. Voilà pour le contexte géopolitique. Côté sportif, en revanche, il n'y a pas grand chose à dire à part que l'équipe dirigée par Julen Lopetegui était bien plus forte.

Au stade du Molino, les Espagnols ont pris les devants dès la 13e minute avec un but de David Silva, bien servi par Jordi Alba. Dans le temps additionnel du premier acte, Victor Vitolo, trouvé par Thiago Alcantara, faisait le break sans difficulté. Le match était plié à la 51e quand, sur un corner d'Alcantara, Diego Costa plaçait une tête imparable. L'Israélien Lior Refaelov a bien réduit la marque (76e) en fusillant David De Gea dans la lucarne après une tête sur le poteau de Rami Gershon. Mais, à la 88e, Isco trompait une dernière fois le portier israélien sur une passe d'Iago Aspas. La Roja reste en tête du groupe A (13 points) après cette belle victoire.

Italie-Albanie : 2-0

L'Espagne a gagné, et l'Italie, sa grande rivale du groupe, en a fait de même. De façon moins éclatante, certes, mais ce succès transalpin permet à la Nazionale d'avoir le même nombre de points que la Furia Roja, qui ne doit sa première place qu'à une meilleure différence de buts. Ces deux-là vont sans doute se tirer la bourre jusqu'au bout.

L'Italie a pris les devants dès la 12e minute sur un penalty de Daniele De Rossi, consécutif à un accrochage de Migjen Basha sur Andrea Belotti. Il faudra patienter jusqu'à la 71e pour voir les joueurs de Giampero Ventura assurer leur victoire. A la réception d'un centre de Davide Zappacosta, Ciro Immobile a marqué de la tête et offert les trois points à sa sélection. Le Parisien Marco Verratti, n°10 dans le dos, a participé à toute la rencontre.

Irlande-Pays de Galles : 0-0

Premier accroc pour l'Irlande. Après trois succès de rang, les Boys In Green de Martin O'Neill ont concédé leur premier match nul dans ces éliminatoires pour la Coupe du monde en Russie. A Dublin, les Irlandais n'ont pas pu se défaire de leurs voisins gallois. Dans toute la rencontre, on n'a compté que trois tirs cadrés. Le spectacle offensif n'était pas fameux, malgré l'apport de l'incontournable Gareth Bale pour le Pays de Galles.

A vrai dire, on retient surtout de ce face-à-face une image douloureuse, difficilement supportable. On jouait la 69e minute quand Neil Taylor, le défenseur du Pays de Galles, a signé un tacle horrible, très dangereux, sur Seamus Coleman. Ce dernier ne s'est pas relevé, et pour cause : Taylor lui a brisé la jambe droite. L'arbitre a bien sûr sorti un carton rouge direct à l'Irlandais avant qu'une civière ne vienne chercher le malheureux Coleman. La gravité de sa blessure est encore inconnue, mais le joueur d'Everton ne devrait pas refouler les terrains avant un moment. L'Irlande est en tête du groupe D avec 11 points, à égalité - mais avec une meilleure différence de buts - avec la Serbie, qui a battu plus tôt la Géorgie à l'extérieur (1-3). Le Pays de Galles est troisième avec 7 points.

Croatie-Ukraine : 1-0

Contrat rempli pour la Croatie. Opposés à l'Ukraine au Stadion Maksimir de Zagreb, les joueurs d'Ante Cacic ont fait le job en obtenant la victoire sur le plus petit des scores (1-0). Les Croates ont fait la différence quelques minutes avant la pause, et ce de fort belle manière. Les hommes forts du groupe de l'équipe au damier se sont illustrés pour un but à voir et revoir.

A la 38e minute, le capitaine Luka Modric prend les choses en main. Balle au pied, il percute dans l'axe et transmet dans la surface à Ivan Rakitic. Le joueur du FC Barcelone se contente de dévier le cuir du talon. Nikola Kalinic hérite du ballon, contrôle, puis frappe en pivot du droit. Le tir puissant de l'attaquant de la Fiorentina ne laisse aucune chance à Andrei Pyatov, le portier ukrainien. La Croatie est en tête du groupe I avec 13 points. L'Ukraine glisse à la troisième place avec 8 points car dans le même temps, l'Islande est allée s'imposer au Kosovo (1-2). Les Vikings sont deuxièmes avec 10 points.

en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football, Equipe d'Italie de Football, Equipe d'Albanie de Football, Equipe de Croatie de Football, Equipe d'Ukraine de Football