Eliminatoires Mondial 2018 : la Suède et le Portugal gagnent, les Pays-Bas chutent, la Belgique cale

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-03-25T23:08:34.060Z, mis à jour 2017-03-26T00:01:12.881Z

Fortunes diverses pour cette cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Ce samedi 25 mars, la Suède n'a fait qu'une bouchée d'une faible Biélorussie. Mais les Pays-Bas ont perdu en Bulgarie, tandis que la Belgique a arraché un match nul contre la Grèce. Le Portugal a été tranquille à domicile face à la Hongrie.

Suède-Biélorussie : 4-0

Avant le succès des Bleus au Luxembourg (1-3), la Suède avait pris la première place du groupe A à la faveur de sa victoire sans appel contre la Biélorussie (4-0). A la Friends Arena de Solna, près de Stockholm, les Suédois n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires, assommés en seconde période. A la pause, le suspense n'était pas encore éteint puisqu'il n'y avait que 1-0 pour la Suède après un penalty marqué par Emil Forsberg (19e) suite à un accrochage sur Marcus Berg.

Mais après la pause, la sélection dirigée par Janne Andersson a écrasé les Biélorusses. Forsberg a bénéficié d'une énorme bourde d'Andrey Gorbunov (qui a laissé passer un tir peu puissant entre ses jambes) pour s'offrir un doublé (49e). Berg, de la tête, a profité d'une nouvelle sortie raté de Gorbunov pour tuer tout suspense (57e avec l'aide de la goal line technology). Enfin, Isaac Kiese Thelin, l'attaquant prêté par Bordeaux à Anderlecht, a remporté un dernier duel (78e) pour parachever le succès de la Suède, qui pointe donc à la deuxième place à 3 points des Bleus dans le groupe A.

Bulgarie-Pays Bas : 2-0

Les Néerlandais, finalistes de la Coupe du monde 2010 et troisièmes en 2014, manqueront-ils le rendez-vous en Russie ? La sélection batave est en tout cas en mauvaise posture avec cette deuxième défaite en cinq matches dans ces éliminatoires. A Sofia, les Pays-Bas ont été battus par la Bulgarie.

L'entame du match a été catastrophique pour les visiteurs. A la 5e minute, Spas Delev ouvrait le score sur un long ballon en cloche. Le très prometteur défenseur Matthijs de Ligt fêtait de la pire des manières sa première sélection avec les Pays-Bas (à 17 ans et 225 jours, un record de précocité) en appréciant mal la trajectoire. Le gardien Jeroen Zoet, lui, n'était pas plus brillant sur ce coup là. Delev doublait ensuite la mise d'un joli tir enroulé en pivot à plus de 25 mètres (20e). Les titularisations d'Arjen Robben, Georginio Wijnaldum et Bast Dost, et l'entrée en jeu de Wesley Sneijder n'ont rien changé. Les Pays-Bas pointent à la quatrième place dans le groupe A (7 points, 2 victoires, un nul, 2 défaites), la Bulgarie est troisième (9 points, 3 victoires, 2 défaites).

Belgique-Grèce : 1-1

La Belgique a eu très chaud dans son antre du stade du Roi-Baudouin à Bruxelles face à la Grèce. Si performante depuis que Roberto Martinez a remplacé Marc Wilmots au poste de sélectionneur, la sélection belge a failli s'incliner contre les Hellènes. Dès le début de la seconde période, les visiteurs glaçaient les Diables rouges en ouvrant le score grâce à Konstantinos Mitroglou, prompt à profiter de la passivité de l'arrière-garde belge sur une tête a priori anodine de Panagiotis Tachtsidis (46e). Mitroglou n'avait plus qu'à battre Thibaut Courtois en un contre un.

Mais ce même Tachtsidis écopait à la 64e d'un second carton jaune, synonyme d'expulsion. Et la Belgique, à force d'insister, arrachait l'égalisation dans les dernières minutes : Dries Mertens centrait, Romelu Lukaku contrôlait de la poitrine et enchaînait d'une frappe en pivot du gauche dans un angle assez fermé (89e). Le buteur d'Everton a sauvé son équipe, qui a fini à 11 contre 9 après l'expulsion de l'ex-Monégasque Yioryos Tzavellas dans les ultimes secondes. La Belgique reste en tête du groupe H avec 13 points (4 victoires et désormais un nul). La Grèce la suit (11 points, 3 victoires et 2 nuls).

Portugal-Hongrie : 3-0

Si la Suisse poursuit son sans-faute dans le groupe B (5 victoires en 5 matches), le Portugal s'accroche. La Seleçcao s'est imposée à Lisbonne contre la Hongrie sur le score sans appel de 3-0. Après un peu plus d'une demi-heure, les champions d'Europe en titre avaient déjà fait le break face aux Hongrois. Cristiano Ronaldo trouvait Raphaël Guerreiro, lequel centrait instantanément pour André Silva qui n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (32e) pour ouvrir le score. Puis, Silva passait le ballon en retrait à CR7, à près de 25 mètres légèrement excentré sur la gauche. Le capitaine déclenchait un tir puissant du gauche pour battre à nouveau Peter Gulacsi, le gardien hongrois.

Finalement, Cristiano Ronaldo signait un doublé en marquant le but du 3-0 sur un coup franc direct, dans une position excentrée, plus loin que le coin gauche de la surface de réparation. Le rebond a été fatal au portier de la Hongrie. Ronaldo en est désormais à 70 buts en 137 sélections (meilleur buteur et joueur le plus capé de l'histoire du Portugal). Les Portugais pointent à la deuxième place du groupe B (12 points, 4 victoires, 1 défaite) et ont de l'avance sur la Hongrie, troisième (7 points, 2 victoires, 1 nul et 2 défaites).

en savoir plus : Equipe de Belgique de Football, Equipe du Portugal de Football, Equipe de Hongrie de Football, Equipe de Suède de Football