Equateur-France : Sakho n'était pas au courant pour le coup de coude !

Voir le site Téléfoot

Mamadou Sakho après le but du 3-0 lors de France-Ukraine
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-06-26T13:37:00.000Z, mis à jour 2014-06-26T13:42:47.000Z

Mercredi soir, après le match face à l'Equateur, le défenseur central français, Mamadou Sakho, est revenu sur le coup de coude qu'il a asséné à son adversaire, Minda, lors de la rencontre. Le joueur de Liverpool n'était pas au courant de son vilain geste.

Lorsque le premier sujet a été évoqué en zone mixte, Sakho a surpris tout le monde en affirmant que c'était lui la victime, précisant que c'est bien lui qui avait reçu un coup. « En sautant, il me met un coup de coude. Ça peut être dangereux, il aurait pu m'ouvrir l'arcade. L'arbitre a pris sa décision, je la respecte.» Le joueur de Liverpool a même ajouté qu'«il y a des règles ». «S'ils pensent qu'il mérite une sanction, ils prendront leur décision. Je joue toujours pour respecter l'adversaire. Et j'aimerais que mes adversaires me respectent», a-t-il expliqué.



« Moi ? Ah ouais ? »
Face à cette réaction, plusieurs journalistes lui ont expliqué que c'est bien lui qui avait mis un coup. La réponse est d'autant plus surprenante : « Moi ? Ah ouais ? C'était pour me protéger alors ! Je ne suis pas là pour faire mal ou pour blesser les gens ». En fin d'interview il a tenu à rappeler qu'il était rarement sanctionné, qu'il était agressif mais pas violent.

Le (vilain) coup de coude de Sakho sur Minda #ECUFRA pic.twitter.com/ezmDygwAPI

— iTELE Mundial (@itelefoot) 25 Juin 2014

L'Equateur demande une sanction
En conférence d'après match, le sélectionneur Equatorien, Reinaldo Rueda, est revenu sur l'élimination de son équipe mais également sur l'arbitrage, jugeant sévère l'expulsion de son capitaine Antonio Valencia. En ce qui concerne le coup de Sakho, il a demandé une étude du cas par la commission des arbitres. La sanction pourrait être lourde.

Outre ce fait de jeu, Mamadou Sakho a donné des informations quant à sa sortie à la 61ème minute. Il a indiqué avoir pris « pris un gros coup », affirmant avoir subi une grosse béquille, et ne voulant pas prendre de risque pour le huitième de finale opposant la France au Nigéria.