Dans l'actualité récente

Equipe de France : Deschamps ouvre la porte à Benzema

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-02-21T20:26:02.575Z, mis à jour 2016-02-22T10:53:12.204Z

Dimanche sur Canal+, Didier Deschamps a fait un tour complet de l'actualité des Bleus. On peut notamment retenir que Karim Benzema est fortement désiré par le sélectionneur des Bleus, Dimitri Payet nettement moins.

Interrogé sur le dossier Benzema dimanche sur Canal+, le sélectionneur tricolore Didier Deschamps est revenu sur la situation actuelle de l'attaquant du Real Madrid dont le contrôle judiciaire a été levé.

"Benzema mis en examen ? J'y réfléchirai"

Soupçonné de travailler en sous-main pour faire revenir Karim Benzema en sélection dans de bonnes conditions, Didier Deschamps a du donner du grain à moudre aux partisans de cette théorie, ce dimanche sur le plateau du CFC. Interrogé sur les conditions pour que l'ancien Lyonnais redevienne sélectionnable, le sélectionneur s'est d'abord montré ferme : "(il faut)que mon président le décide, et que la justice donne des réponses positives aussi." Avant que le patron des Bleus avoue ne pas excluer pas d'appeler Karim Benzema même si ce dernier est encore mis en examen : "Cela a été déjà fait par le passé. Si j’ai à me retrouver dans cette situation, j’y réfléchirai et je prendrai ma décision. Mais cela peut évoluer. D’un point de vue sportif, j’ai envie d’avoir la meilleure équipe, donc les meilleurs joueurs. Mais dans cette affaire, il y a aussi un volet judiciaire. Il faut attendre de voir comme les choses vont évoluer.". Mais pour l'heure, le discours ne change pas : "Il y a la justice, et il y a la Fédération. Aujourd’hui, il n’est toujours pas sélectionnable, donc je ne peux le sélectionner."

"Celui qui a été vilipendé, c'est Benzema"

Sur la même affaire, Didier Deschamps a rejeté l'idée selon laquelle le Lyonnais Mathieu Valbuena n'était pas réellement perçu comme victime dans l'affaire, tout du moins dans le milieu du foot : "Il est victime c’est clair. Mais même s’il a dû en souffrir, et que cela a dû peser sur ses performances, celui qui a été critiqué et vilipendé dans la presse, c’est Karim Benzema. La liste ? Tout le monde peut en sortir, tout le monde peut y rentrer. Cette affaire l’a conditionné psychologiquement et a altéré ses performances avec l’OL, mais il reste un joueur de haut niveau."

L'Euro paraît loin pour Payet

Sinon, on a appris que Ben Arfa (Nice), Lacazette (OL) et Kanté (Leicester) et en premier lieu Dimitri Payet (West Ham) avaient affaire à une grosse concurrence à leurs postes respectifs. En clair, si les joueurs en place ne se blessent pas ou ne voient pas leur niveau moyen chuter en flèche, peu de chance de les voir en juin avec le survet' de l'équipe de France sur les épaules. Un constat qui peut paraître surprenant pour l'ex-milieu de l'OM en pleine bourre à West Ham. Deschamps se justifie : "Dimitri Payet, c'est quelqu'un de performant en club, dans un 4-3-3, sur le côté gauche. Il a de très bonne statistiques. Mais à gauche j'ai du monde aussi. Je me suis déjà exprimé à ce sujet, j'ai dit que j'attendais plus que lui. A Marseille déjà , il était très performant mais voilà, il y a de la concurrence comme Martial, Valbuena, Ben Arfa, Fékir quand il reviendra de blessure..."


Didier Deschamps s'exprime sur l'affaire Benzema-Valbuena :