Dans l'actualité récente

Equipe de France - Deschamps sur les propos de Cantona : "C'est inacceptable et je n'oublierai pas"

Voir le site Téléfoot

Didier Deschamps   Tirage au sort éliminatoires Coupe du monde 2018
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2016-12-06T11:00:20.639Z, mis à jour 2016-12-06T11:24:28.568Z

Dans un entretien donné à RMC Sport, Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a reconnu avoir porté plainte contre Eric Cantona, qui l'avait accusé de ne pas avoir sélectionné Karim Benzema et Hatem Ben Arfa à cause de "leur origines nors-africaines."

C’est la guerre entre Didier Deschamps et Eric Cantona. Dans un entretien donné <em>à RMC Sport</em>, lundi, le sélectionneur de l’équipe de France a confirmé avoir entamé des poursuites judiciaires contre l’ancien joueur de Manchester United, qui avait laissé entendre en mai dernier, dans un entretien donné au Guardian, que Deschamps n’avais pas sélectionné Karim Benzema et Hatem Ben Arfa pour l’Euro 2016 à cause de leurs "origines nord-africaines."

"En vouloir, ce serait un faible mot", a reconnu le technicien français. "Je ne peux pas oublier. Je suis sélectionneur, je suis prêt à prendre des coups de partout, de devant, de derrière, de dessus, mais il y a une limite qu’on ne peut pas franchir. "

Deschamps : "J’irai jusqu’au bout"

Deschamp a donc décidé de réagir, surtout après avoir la vandalisation de sa résidence de Concarneau, le 3 juin dernier, par un tag où était inscrit le mot "raciste." Il considère que Cantona est indirectement responsable de ce fait divers qui l'avait beaucoup affecté juste avant le début de l’Euro.

"Le tag, c’est la conséquence d’avoir tenu de tels propos", a soutenu à RMC  l’ancien entraîneur de l’OM. "Et quand on touche à la famille, c’est inacceptable. Donc j’ai pris des dispositions judiciaires et j’irai jusqu’au bout. C’est inacceptable et je n’oublierai pas."


Cantona : "Je parle comme un citoyen"

cédé à la pression d’une partie raciste de la France" - était lui revenu sur ses premiers propos, expliquant qu'il n'avait jamais traité Deschamps de raciste.

"Je parle comme un citoyen", avait renchéri Cantona. "Après, il est clair que si on m’enlève un joueur comme Benzema, on me prive d’une partie du plaisir. Je trouve ça injuste, ce qui m’incite à me poser des questions."

Les propos de Cantona au Guardian (mai 2016)

"Une chose est sûre, (Benzema et Ben Arfa) sont les deux meilleurs joueurs en France et ils ne joueront pas à l'Euro.  Ce qui est certain également c'est que leurs origines sont nord-africaines. Donc oui, le débat est ouvert. (...) Deschamps a un nom qui sonne bien français. C'est peut-être le seul en France à avoir un nom aussi français. Personne ne s'est jamais mélangé avec personne dans sa famille. Comme les Mormons en Amérique."



en savoir plus : Equipe de France de Football