Dans l'actualité récente

Equipe de France : Karim Benzema répond à Manuel Valls

Voir le site Téléfoot

Karim Benzema lors de France-Honduras (juin 2014).
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-03-16T10:08:09.842Z, mis à jour 2016-03-16T10:14:28.124Z

Désormais débarrassé de son contrôle judiciaire, Karim Benzema peut de nouveau être sélectionné en Equipe de France. Manuel Valls ne le souhaite pas, et le joueur du Real Madrid ne s’est pas caché pour lui répondre.

Jeudi dernier, Karim Benzema a vu son contrôle judiciaire levé dans le cadre de sa mise en examen dans l’affaire de la sextape avec Mathieu Valbuena. Dès lors, l’attaquant du Real Madrid est redevenu sélectionnable en Equipe de France. Si Didier Deschamps lui laisse la porte ouverte, le ministre des Sports, Patrick Kanner, s’est dit contre le retour de Benzema chez les Bleus, lundi. Mardi, Manuel Valls est également allé dans le sens de son ministre, sur RMC : « Par rapport à la jeunesse, un grand sportif doit être exemplaire. Je ne suis ni le président de la FFF, ni Didier Deschamps. Et c'est au sélectionneur de constituer la meilleure équipe possible. Mais je pense que les conditions ne sont pas réunies pour que Karim Benzema revienne en équipe de France, il est toujours mis en examen et on sent bien qu’il y a eu quelque chose. » 

Karim Benzema répond

Face aux déclarations du Premier ministre et du ministre des Sports, Karim Benzema n’a pas tardé à réagir. Sur Twitter, l’attaquant aux 81 sélections a fait part de son agacement, en rappelant notamment son bilan sur les terrains : « 12 saisons que je suis professionnel : 541 matchs joués 0 carton rouge 11 cartons jaune !!! Et certains parle de mon exemplarité ??? »



Le Graët tranchera

Jeudi, Didier Deschamps annoncera sa liste des 23 joueurs retenus pour affronter les Pays-Bas et la Russie fin mars, en matches amicaux. Blessé, Karim Benzema ne devrait pas y être. Si Didier Deschamps a la possibilité de le sélectionner, il devra se plier à la décision de son président, Noël Le Graët.



L’homme fort de la FFF s’est confié dans L’Equipe : « Dans cette affaire, il n’y a pas de changement. Nous avons une ligne de conduite et nous nous y tenons. Le Premier ministre déclare ce qu’il pense devoir déclarer. Ça le regarde. La FFF gère ce dossier avec le plus grand sérieux et une décision tombera, après les matches internationaux. J’ai la chance d’exercer des fonctions dans le football depuis longtemps. Parfois, il faut savoir mettre des boules Quies et conserver sa ligne de conduite si l’on veut rester crédible. J’écoute ce qui se dit. J’apprécie M. Valls. J’aimerais qu’il fasse confiance à la Fédération. »

Noël Le Graët devrait convoquer Karim Benzema et Mathieu Valbuena début avril pour une réunion avant, peut-être, d’autoriser Didier Deschamps à faire appel au Madrilène pour l’Euro 2016.