Equipe de France : Laurent Blanc leur offre une chance

Voir le site Téléfoot

600x336 20h00 LaurentBlanc
Par Christopher GIL|Ecrit pour TF1|2010-08-06T16:00:00.000Z, mis à jour 2010-08-06T16:00:00.000Z

L'équipe de France, entrainée par Laurent Blanc, présentera un visage inédit contre la Norvège le 11 août prochain. Certains joueurs pourraient bien profiter de cette sélection pour se montrer.

Certains joueurs pourraient bien venir bousculer la hiérarchie.


Huit nouveaux Bleus
Debuchy, Sakho, Tremoulinas, Cabaye, Matuidi, MVila, N'Zogbia et Menez apparaissent pour la première fois sur une liste. Nul doute que ces derniers auront à cœur de prouver qu'ils sont capables d'intégrer cette équipe de France sur la durée.


La défense est à rebâtir
Laurent Blanc, ancien international français au poste de défenseur central, connaît bien le sujet. Il sait que toute équipe doit pouvoir s'appuyer sur une base défensive solide. Ce qui a été loin d'être le cas lors de la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud. Mexes pourrait être le grand gagnant dans cette histoire. Ecarté de l'équipe de France depuis plus d'un an, le joueur de l'AS Roma a une véritable carte à jouer. Sakho, le défenseur du PSG, peut aussi lui rêver à des lendemains ensoleillés grâce à son pied gauche, comme le confirme Laurent Blanc dans l'Equipe : « Ce n'est pas facile de trouver un gaucher à ce poste. C'est important de trouver une cohérence dans ce secteur ». Le lillois Adil Rami peut lui aussi espérer se montrer à son avantage.


Une attaque new-look
Thierry Henry a pris sa retraite internationale. Nicolas Anelka semblerait lui aussi avoir renoncé au maillot bleu même si Laurent Blanc n'exclut pas complètement de le sélectionner dans le futur. Toutefois, contre la Norvège, l'attaque de l'Equipe de France pourrait être inédite. Benzema a été rappelé tout comme Nasri et Ben Arfa. Hoarau réapparait lui aussi chez les Bleus. Ce dernier semble d'ailleurs très apprécie par Laurent Blanc. Son profil n'est pas sans rappeler l'ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, Chamakh. Loïc Rémy aura aussi l'occasion de prouver.


La balle est dans leur camp.